Liens Ignorer la navigationOuest Var > Actualité > Le Brusc > A partir du 1er mai le quai St. Pierre devient piétonnier...
Le 2. avril 2010

Le Brusc Aménagement A partir du 1er mai le quai St. Pierre devient piétonnier les jours de marché

Le sens unique jusqu’ici pratiqué sur le quai Saint Pierre les jours de marché n’était pas sans problème, aussi bien du point de vue des embouteillages, que de la sécurité des piétons. La municipalité a proposé des solutions à l’occasion de la réunion du conseil de quartier « Cap Nègre à Cap Sicié ».

Du 1er mai au 15 septembre le quai St Pierre sera interdit à la circulation les jours de marché entre 7h30 et 14h30.

Du 1er mai au 15 septembre le quai St Pierre sera interdit à la circulation les jours de marché entre 7h30 et 14h30.

Ce jeudi soir le conseil de quartier « Cap Nègre à Cap Sicié » se réunissait en présence du député maire Jean Sébastien Vialatte, du maître de port Kamel Chihaï, du directeur de la société Paul Ricard, François-Xavier Diaz et de représentants de la police municipale. L’ordre du jour était précis : comment améliorer la sécurité et la convivialité le jeudi matin sur le marché du Brusc. Joseph Mulé avait planché sur le sujet et présenta 3 solutions, qui avaient été préparées par les services techniques de la mairie. Alors que les deux premières présentaient trop d'inconvénients, la 3ème fit l’unanimité. Cette dernière consiste à fermer le port à la circulation le jeudi matin.

En effet un port piétonnier les jours de marché présente de nombreux avantages : Tout d’abord d’un point de vue de la sécurité, les piétons pourrons disposer sans risques de toute la voie, d’autre part du point de vue des commerçants du Brusc, la voie de circulation formait une sorte de barrière entre la zone où sont installés les forains et les commerces permanents de l’autre côté de la route.

Les intérêts de cette solution étant évidents, il convenait de réfléchir aux contraintes qu’elle impose. Tout d’abord le sens de circulation de la rue des pêcheurs ne pouvait rester tel quel, en effet les jours de marché la rue des pêcheurs aurait été une impasse sans possibilité de ressortir. Il fut donc convenu de changer le sens de circulation de cette rue, ce changement ne sera pas uniquement effectif les jours de marché mais de façon permanente. Afin que les places de stationnement puissent être utilisées au niveau de l’endroit où la rue des pêcheurs fait un coude, le premier tronçon de cette rue en venant du mail sera exceptionnellement mis à double sens les jours de marché (voir schéma).

Le deuxième problème était celui lié aux gens qui doivent se rendre de l’autre côté du port vers la corniche des îles. Ceux-ci devront emprunter la route passant par le mont Salva puis le chemin de la Gardiole. Afin de préserver la fluidité de cet itinéraire il a été décidé d’y interdire la circulation des poids lourds et des véhicules à remorque pendant les heures réglementées.

Les résidents du port pourront à tout moment quitter le port en empruntant le quai saint Pierre, la police municipale sera présente pour organiser la sortie des véhicules, par contre ils ne pourront pas revenir sur le quai avec leur véhicule avant 14h30.

Il restait à régler la question de l’accès à l’embarcadère des Embiez et à la cale de mise à l’eau. Principales raisons pour lesquelles Monsieur Diaz et monsieur Chihaï étaient présents à la réunion. En ce qui concerne l’embarcadère, le directeur de la société Ricard s’exprima ainsi : « Pour nous il n’y a pas de problème, de toute façon à cause du marché cela fait longtemps que j’ai interdit tout passage de véhicules le jeudi matin. Pour être honnête nous sommes pour le projet ». Du côté du maitre de port la pilule était un peu plus dure à avaler, mais conscient de l’intérêt du projet, Kamel Chihaï annonça que les forfaits de mise à l’eau seraient modifiés pour en exclure l’utilisation de la cale le jeudi matin.

C’est ainsi qu’au vue de l’unanimité des avis concernant le projet, Jean Sébastien Vialatte décida de le mettre en place de façon expérimentale à partir du 1er mai et jusqu’au 15 septembre. Si l’expérience est concluante, le dispositif sera reporté dans les années futures. Il a également été décidé d’adopter ce mode de fonctionnement lors des soirées commerciales en été, à la plus grande satisfaction de Didier Castillo, président du Clab, qui en est coorganisateur.

Pour mémoire : Le conseil de quartier « Cap Nègre à Cap Sicié » tient une permanence tous les 3ème samedi matin du mois à la mairie annexe du Brusc. Cette permanence est l’occasion idéale pour les riverains de faire remonter leurs observations.

XT, le 02 avril 2010

Autres photos:

Au centre Jean-Sébastien Vialatte à côté de Joel Tonelli, adjoint délégué aux quartiers. Joseph Mulé, debout à droite, présente au conseil de quartier du Brusc, 3 solutions pour améliorer la convivialité et la sécurité sur le port du Brusc les jours de marché. Pour Kamel Chihaï la pilule était un peu plus dure à avaler, la cale de mise à l’eau ne pourra plus être utilisée les jeudis matins en période estivale.
Au centre Jean-Sébastien Vialatte à côté de Joel Tonelli, adjoint délégué aux quartiers.