Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > La Seyne sur Mer > Les propositions de Marc Vuillemot
Le 10. mars 2018 à 08h48

La Seyne Urbanisme Les propositions de Marc Vuillemot

Au cours de son petit déjeuner mensuel avec la presse, le maire de La Seyne a fait le point sur plusieurs dossiers. Dans la seconde partie de son intervention, il s'est penché sur un certain nombre de projets locaux.

La Médiathèque Andrée Chedid, vecteur de dé-ghettoïsation


Erik Orsenna est chargé, avec un inspecteur général, d'une mission de la Ministre de la culture sur la relation des citoyens avec le livre. L'inspecteur général a été reçu à La Seyne, qui est maintenant citée en exemple sur le site du Ministère de la culture, en particulier en ce qui concerne à la Médiathèque Andrée Chedid. « La Médiathèque Andrée Chedid, en lien avec le monde associatif, est un lieu d'éveil des consciences, de rencontre, de partage, un lieu qui vit », explique le maire de La Seyne Marc Vuillemot. Si 40 % des usagers sont des gens du quartier, 60 % vient donc d'ailleurs et la Médiathèque Andrée Chedid est un moyen d'entrer dans le quartier populaire et en relation avec ses habitants. Elle participe de la mixité sociale et contribue à la dé-ghettoïsation. « Je voudrais que la Médiathèque puisse continuer à jouer ce rôle, qu'elle aille même plus loin et que d'autres lieux jouent le même rôle. »

Le Clos Saint Louis : mi-Maison des services au public mi-bibliothèque


Il a été suggéré par les conseillères municipales d'opposition que les employés municipaux viennent prêter main forte à la poste de Tamaris. « La Seyne ne peut pas faire ce que d'autres communes font, mais nous travaillons depuis un an et demi à un projet de Maison des services au public. » Une des pistes possible est un lieu qui réunirait la poste, mais aussi la Seynoise des eaux (la Semop) et peut-être des services de retraite. Mais les locaux de la poste ne sont pas communaux : ils sont l'objet d'une donation de Michel Pacha au Ministère des Postes et télécoms dans les années 1890, comme la Villa Pacha Tamaris, avec droit de retour aux ayant-droits de la famille Michel Pacha si la poste disparaît. Marc Vuillemot souhaite croiser cette piste avec la suggestion de la ministre de la culture de ne pas mettre que des livres dans une bibliothèque. Cette "mi-Maison des services au public mi-bibliothèque" pourrait se situer au Clos Saint Louis et la petite enveloppe du Ministère de la culture servir d'aide au démarrage. 

Développement de l'offre locative sociale : « On fait des efforts »


Le maire de La Seyne approuve l'obligation qui est faite aux communes de construire 25 % de logements sociaux, mais le retard de certaines communes s'accumule. Avec un peu plus de 19 % de logement social, La Seyne se place en 2ème position sur 12. Pour l'instant, la ville termine son programme de rénovation urbaine, mais elle risque d'être hors-la-loi bientôt et de devoir payer une amende de 2 millions d'euros.

Marc Vuillemot espère réhabiliter 500 logements sociaux dans le centre-ville d'ici 2019. «  Mais je ne peux pas transformer des villas qui ne m'appartiennent pas en logements sociaux ! Il faut construire le plus possible sans nuire à la qualité de vie pour que la ville demeure vivable. » Le maire veut mettre en garde contre des discussions en cours dans l'intercommunalité visant à remettre en cause l'article 55 de la loi SRU. Le pourcentage de logements sociaux serait alors calculé à l'échelle intercommunale et non plus communale et la Métropole paierait les amendes de tout le monde. Le maire de La Seyne verrait alors ses efforts de dé-ghettoïsation et d'ouverture des quartiers par la mixité sociale anéantis. Dans la cité Berthe, une partie des résidences sont maintenant privées grâce à l'accession à la propriété. « On ne veut pas faire machine arrière et je plaiderai pour le maintien de la réglementation actuelle. On ne va pas mettre les 75 % de la population varoise éligible au logement social dans 25 % du département !»

Incivilités : trop de PV!


Le maire souhaite rappeler aux Seynois que, selon ses prédécesseurs, les 1200 places de stationnement de l'hyper centre et des environs devaient être payantes. Il a arrêté la délégation de service public pour les sauver et les citoyens du Comité des usagers des mobilités se sont investis dans la conception d'un dispositif comprenant zones bleues, rouges et gratuites. « Mais il faut respecter le mode d'emploi et faire preuve de plus de civisme ! » Le nombre des PV a en effet grimpé en flèche : 3000 ont été dressés au cours des trois derniers mois.  « Il faut de la rotation. Jouez le jeu ! Cela ne m'amuse pas de demander à la police de verbaliser. Je préfère utiliser la carotte, » tient-il à souligner.  

Métropole : « Une chance pour le territoire »


La Métropole est en phase de gestation jusqu'au 1er janvier 2019 . En attendant, les communes continuent à exercer les compétences qui lui ont été transférées. Marc Vuillemot souhaite inciter ses concitoyens à s'investir dans les instances de la Métropole pour y porter la parole des Seynois. « Comme les onze autres communes, nous entrons dans une nouvelle phase de la démocratie locale. C'est une chance pour le territoire si le peuple s'en saisit ! » Conseils de quartiers et comités d'usagers peuvent porter leurs demandes comme ils l'ont fait en remodelant l'offre des lignes des bus 70, 71 et 72 qui desservent Six-Fours. « Si on travaille en association avec les usagers, on obtient des choses. »

, le 10 mars 2018

Les plus : aimés commentés lus