Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > La Seyne sur Mer > BNI, l'autre façon de faire du business
Le 27. avril 2017 à 14h26

La Seyne Economie BNI, l'autre façon de faire du business

Trois lettres seulement : BNI (Business network international) et une mission, regrouper des entrepreneurs qui souhaitent développer leurs affaires par le réseau, avec pour principe de n'accueillir qu'un seul membre par profession. Basé sur la recommandation mutuelle, BNI ''En Seyne'' est né.

Les 34 membres de BNI ''En Seyne'' se réunissent les mercredis matin de chaque semaine

Les 34 membres de BNI ''En Seyne'' se réunissent les mercredis matin de chaque semaine

Le bouche-à-oreille, vous connaissez sûrement. Mais associé à un réseau d'affaires, pas forcément. Et pourtant, rien de plus simple. Un groupe BNI réunit dans un état d'esprit partagé, des dirigeants d'entreprise, professions libérales, TPE et PME, chacun étant unique dans sa spécialité. Un réseau d'affaires pas comme les autres, qui a su s'implanter en France, avec ses 14 cellules et 500 chefs d'entreprise, et dans le monde, où l'on compte 170 000 membres, répartis dans plus de 7 000 groupes. Et si le BNI existe depuis 32 ans en Californie, il est arrivé dans le Var il y a seulement 5 ans.

Une initiative séduisante


Mettre en contact des personnes ayant des compétences différentes, se rencontrer autour de petits-déjeuners hebdomadaires pour présenter son activité, échanger et se recommander les uns aux autres, tel est le but d'un BNI. Autre avantage non négligeable, faire gagner un temps précieux aux chefs d'entreprises, en leur évitant démarchage ou prospection. «Chaque mercredi matin, à l'hôtel Kyriad, on se réunit entre 7h30 et 9h30. On fait du business tout en se rendant service. Qui donne reçoit, c'est notre devise », explique le Seynois Patrick Issartier, co-directeur consultant de BNI ''En Seyne'' avec Rémi Tagliafico, et qui a souhaité que le groupe s'implante dans sa ville d'origine.

Lancement officiel le 10 mai


Si 34 membres ont déjà rejoint le réseau d'affaires, celui-ci ne devrait pas tarder à s'étendre. A l'occasion de son lancement officiel, le 10 mai prochain, au casino Joa, l'équipe dirigeante a convié 150 acteurs du tissu économique local à faire connaissance avec ce nouveau concept. «Ce sera une grande fête économico-bussinesso-amicale», plaisante Patrick Issartier. Nul doute que bon nombre de personnes risquent d'être séduites par la formule, qui a déjà commencé à faire ses preuves. Pour l'heure, l'Hostellerie Bérard & Spa, restaurant étoilé à la Cadière-d'Azur, est venue grossir les rangs des entreprises qui comptent également d'autres dirigeants de PME, ainsi que notaire, avocat, assureur... Et ce n'est qu'un début !

Chantal Campana, le 27 avril 2017

Les plus : aimés commentés lus