Liens Ignorer la navigationOuest Var > Actualité > La Seyne sur Mer > Dépister pour mieux gagner
Le 21. octobre 2016 à 23h50

La Seyne Cancer du sein Dépister pour mieux gagner

Dans le cadre du mois « Octobre Rose », associations et bénévoles se sont rassemblés vendredi 21 octobre dans la galerie commerciale d'Auchan afin de communiquer sur le dépistage du cancer du sein mais aussi sur les bienfaits de la pratique du sport.

Au centre Olivier Andreau, délégué à la santé, Françoise Aubry, directrice du pôle santé et Claude Goerger, coordinatrice opérationnelle des ateliers santé-ville, entourés à gauche par Pascale, membre de la CAMI, et des amis et membres des associations, à droite par Marie-Dominique Harmel et M. Paillard de la Ligue Contre le Cancer.

Au centre Olivier Andreau, délégué à la santé, Françoise Aubry, directrice du pôle santé et Claude Goerger, coordinatrice opérationnelle des ateliers santé-ville, entourés à gauche par Pascale, membre de la CAMI, et des amis et membres des associations, à droite par Marie-Dominique Harmel et M. Paillard de la Ligue Contre le Cancer.

Suite à l’annulation de la course « les 10 kms de Tamaris », le 9 octobre dernier, à laquelle plusieurs associations devaient mener une action de sensibilisation au dépistage du cancer de sein, la Mairie de la Seyne a pu organiser une autre date de campagne d’information cette fois-ci dans la galerie d’Auchan. « Il nous semblait essentiel de poursuivre ce rassemblement et nous avons trouvé judicieux de le faire dans un lieu de passage important », explique Olivier Andreau, délégué à la santé. « Nous avons la chance d’avoir dans la région, des associations et des bénévoles dynamiques et disponibles et nous voulions être à leurs côtés au service d’une cause majeure », souligne-t-il. L’objectif de cette journée a été de sensibiliser au dépistage du cancer du sein mais aussi de promouvoir les bénéfices du sport avant, pendant et après la maladie.

11 000 seynoises entre 50 et 74 ans sont
concernées par le dépistage du cancer du sein


Le dépistage organisé s’adresse aux femmes entre 50 et 74 ans même si elles ne présentent pas de symptôme apparent ou de risque. Dans le Var, ISIS 83 coordonne l’action nationale et gère ce dépistage. Ainsi, comme nous l’indique Marie-Dominique Harmel, médecin coordinateur d’ISIS 83, « sur 11000 seynoises entre 50 et 74 ans concernées par le dépistage du cancer du sein, seules 4000 se sont présentées. Parmi elles, nous avons pu détecter 28 cancers du sein ». Pourtant une simple mammographie suffit. Mais ce mot fait encore peur, l’impression de ne pas être concernée, ou la peur même des résultats provoquent chez les femmes une méfiance de ce dépistage qui pourtant s’avère essentiel. En effet, un dépistage précoce peut permettre d’enrayer au plus vite le développement des cellules cancéreuses. Même s’il ne concerne qu'une partie de la population féminine, le dépistage est également conseillé pour les plus jeunes ayant eu des antécédents familiaux.

Bouger c’est la santé


Leitmotiv de cette campagne 2016, le sport ! Pour les patientes atteintes d’un cancer, le sport apporte un bénéfice réel. La Ligue Contre le Cancer, présente ce vendredi, compte parmi ces objectifs, celui d’apporter une aide psychologique aux patientes grâce à des ateliers de sophrologie ou de réflexologie dispensés par le comité du Var à Toulon. Par ailleurs, la CAMI 83 sport et cancer dispense des cours de gymnastique et de karaté à la Seyne et dans toute la région. Mises en place par le Dr Wendling, oncologue à la clinique Saint Jean, les séances apportent un réel bienfait aux patientes. «  Le sport peut s’effectuer dans le cadre du traitement pour diminuer la fatigue, améliorer le bien être et limiter les risques de rechute du cancer, » témoigne Pascale, atteinte d’un cancer depuis 11 ans et qui pratique le karaté.

D’autres associations de soutien
aux malades étaient présentes


AFD, l’association des Diabétiques d’Aix et Pays de Provence, mais aussi Promo Soins à Toulon, l’Apas’sport, Les amis de la Nature, la Clinique du Cap d’or et l’institut de l’Hair à l’image ont participé à cette journée d’Octobre Rose. Tous, ont la volonté d’aider le malade atteint d’une maladie chronique mais aussi sujet d’une pathologie moins lourde. Leur but étant d’accompagner, de défendre les personnes et améliorer leur qualité de vie. « Notre association œuvre dans le champ de la précarité et accompagne les personnes dans leur démarches médicales grâce aux médecins et dentistes bénévoles », commente un membre de Promo Soins. Si quelques passants sont mal à l’aise et évitent les stands sous prétexte de croire devoir donner de l’argent ou tout simplement par peur du sujet, les associations attendaient la visite de 100 à 200 personnes aujourd’hui. Une belle mobilisation qui sera suivie par beaucoup d’autres tout au long de l’année. Et n’oubliez pas dépister ce n’est peut être pas forcement gagner mais c’est prendre de l’avance dans le combat contre la maladie.

C.O, le 21 octobre 2016

Autres photos: