Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Une mini-tornade à Sanary provoque de gros dégâts
Le 25. octobre 2011 à 15h30

Sanary Intempéries Une mini-tornade à Sanary provoque de gros dégâts

C'est un phénomène rare et qui aura été très localisé en ce mardi matin à Sanary: venant de la Cride, une mini tornade a dévasté plusieurs zones du chemin de la Marine à Sainte-Trinide, provoquant la chute d'arbres et arrachant des toitures. Des pompiers aux services techniques de la mairie, tout le monde était sur le pied de guerre.

Une mini-tornade s'est abattue sur plusieurs quartiers de la commune mardi matin, ici chemin de la Marine.

Une mini-tornade s'est abattue sur plusieurs quartiers de la commune mardi matin, ici chemin de la Marine.

C'est aux alentours de 7h30 du matin que le phénomène s'est formé, et une mini-tornade s'est abattue dans une zone localisée de Sanary, causant de gros dégats matériels au chemin de la Marine, sur une portion de la route de Bandol, du côté de la plaine du Roy, du chemin des Roches, de la Morvenede jusqu'à la Sainte-Trinide. Ce phénomène spectaculaire a causé d'importants dégâts sur les toitures, certaines étant totalement arrachées, et de nombreux pins couchés sur les routes. On ne pouvait plus circuler d'ailleurs chemin de la Marine, et il y avait un paysage de désolation. Plusieurs heures après, certains propriétaires n'en revenaient toujours pas, nous décrivant un phénomène d'une violence inouïe et ultra rapide.
Certaines voitures, stationnées notamment sur le chemin des Roches, avaient leurs pares-brises cassés, et devant le restaurant la Villa Dorio, les arbres à terre s'amoncelaient. De nombreuses maisons avaient leurs portails fracassés et de multiples dégâts dans leurs jardins. Fort heureusement aucune victime n'est à déplorer. Les vieux pins n'ont pas résisté à la tornade et certains menaçaient encore de s'effondrer dans l'après-midi.
Pratiquement l'ensemble du groupement Ouest Var des sapeurs-pompiers était sur le pied de guerre, intervenant pour mettre des bâches sur les toitures ou tronçonner les arbres qui menaçaient de se coucher, ou encore dégager les voies. 70 sapeurs-pompiers n'ont pas arrêté toute la journée, dès 7h45 sous les ordres du colonel Jacques Baudot: "nous avons ici une quinzaine de véhicules. A midi on estimait à une centaine le nombre de villas touchées. C'est un phénomène très rare et qui est resté très localisé".
Côté mairie, on n'a pas chômé non plus. Le maire Ferdinand Bernhard s'est rendu sur les sites les plus touchés, tandis que Jean-Luc Granet, président délégué du comité communal des feux de forêts, avait mobilisé une partie de ses hommes pour réguler la circulation ou s'occuper de la logistique: "on a reçu le midi tous les intervenants pour leur servir une collation à la salle polyvalente, au total environ 150 personnes. On était au courant de l'alerte orange dès lundi 17h, on s'était préparé à des interventions, mais bien évidemment personne ne pouvait prévoir ce type de phénomène qu'on n'a plus vu à Sanary depuis 1995". Les agents de la police municipale et nationale étaient aussi sur tous les fronts, pour réguler la circulation, une portion de la route de Bandol étant fermée dans un sens, ainsi que le chemin de le Marine, impraticable avec les arbres couchés sur la chaussée. Les agents des services techniques n'ont pas arrêté non plus pour tronçonner les arbres, et remettre de l'ordre, sous la houlette de leur chef de service Bruno Seguy. Il y avait également des forestiers-sapeurs du conseil général du Var qui ont donné une précieuse aide à la demande du maire. Les interventions se sont poursuivies cet après-midi, avec le risque encore de certaines chutes d'arbre et il restera du travail pour les prochains jours.

Un train immobilisé


Outre tous ces dégâts, un train TER assurant la liaison Hyères-Marseille a dû évacuer une centaine de passagers entre Sanary et Bandol, la faute à un caténaire endommagé. La foudre se serait abattue sur le train aux alentours de 7h40. Les passagers ont dû emprunter le bas-coté de la voie puis le chemin de la Morvenede avant d'être pris en charge par les bus sur l'ancien chemin de Toulon. Les agents du service technique de la SNCF se sont pendant ce temps attelés à effectuer les réparations.

D. D., le 25 octobre 2011

Autres photos:

Une vision apocalyptique avec des arbres sur la voie ayant provoqué d'importants dégâts sur les habitations, ici un restaurant.
Une vision apocalyptique avec des arbres sur la voie ayant provoqué d'importants dégâts sur les habitations, ici un restaurant.