Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Formation « anti-corruption et anti-gaspillage »: une...
Le 13. septembre 2015 à 14h50

Ouest Var Politique Formation « anti-corruption et anti-gaspillage »: une première dans le Var

Erik Tamburi lance une formation « anti-corruption et anti-gaspillage » destinée aux élus locaux. Quinze conseillers municipaux du Var se sont réunis vendredi dernier à la Seyne pour suivre cette formation.

Après avoir présenté ce stage, "l'un des premiers en France" selon Erik Tamburi, conseiller municipal à Six-Fours, ce dernier a laissé la parole à Olivier Thomas, lui même conseiller municipal à Sanary et ancien élève de l'école nationale des finances publiques. Olivier Thomas a déroulé un cours théorique devant un public soucieux de trouver des réponses aux nombreuses questions qui se posent à tout élu local. Au programme, le dépistage des abus financiers et les moyens de les prévenir ou de les dénoncer. Puis, François Aubert, professeur des Universités et consultant en finances locales, s'est exprimé sur les emprunts toxiques: comment les détecter et comment alerter les élus. L'après midi, une séance de questions-réponses menées par Erik Tamburi a permis à chaque participant d'exposer des cas concrets et d'y trouver des réponses.

Une formation: pour qui? pourquoi?


"La corruption dans les collectivités locales en France coûte chaque année environ 10 000 000 000 € aux contribuables locaux.Si on ajoute à cela le gaspillage, on atteint des sommes astronomiques qui engendrent forcément trop d'impôts et trop de dette" nous confiait Erik Tamburi
De ce constat est née l'idée de mettre en place cette formation qui a pour vocation d'être ensuite proposée dans toute la France. L'élu de Sanary Olivier Thomas, rompu à l'exercice du conseil municipal, ajoutait: « C'est notre vécu en tant qu'élus qu'Erik et moi mettons à disposition aujourd'hui. Nous donnons des clés pour équilibrer les rapports de force qui s'installent entre élus de la majorité et élus d'opposition. Cette formation leur permettra de gagner de l'assurance et de renforcer leur position. »

Une formation ouverte à toutes les sensibilités


«Faute de contrôleur, l'Etat n'a pas les moyens d'exercer un véritable contrôle sur la gestion locale des deniers publics, insistait Erik Tamburi, et c'est aux élus locaux de devenir des contrôleurs au service des contribuables. Cette formation est ouverte aux élus de toutes les sensibilités.»
Dans l'assemblée, l'on y croisait une grande majorité de conseillers municipaux d'opposition, venus de Roquebrune sur Argens, Le Beausset, La Seyne, Puget sur Argens, Saint Raphaël, Draguignan, Le Muy, la Garde, Carqueiranne, Vidauban et bien sûr Six-Fours, avec Françoise Burgot et Gérard Navarro. Mais l'on y voyait aussi un élu de la majorité du Beausset en charge des ressources humaines et de la formation, qui confirmait que sa présence à cette réunion n'avait rien de polémique : « Je rapporterai à mes collègues ce que j'ai appris aujourd'hui car au Beausset, excepté le Maire, nous sommes tous de nouveaux élus et nous ne savons pas forcément comment agir dans une situation donnée, faute d'expérience»
Olivier Thomas insistait bien : « il s'agit de donner des outils pour reconnaître, prévenir ou dénoncer les délits potentiels qui ne sont pas forcément commis volontairement par les Maires. »

«La formation des élus est inscrite dans la loi»


«  La formation des élus est un droit renforcé par la loi du 31 mars 2015 auquel aucun maire ne peut s'opposer à moins de se mettre hors la loi, ajoutait Erik Tamburi.» Dans l'assistance, un peu à l'écart, un élu UDI était présent en "candidat libre" car il n'avait pas reçu d'accord ferme de son Maire pour ce stage, au prétexte que sa demande serait présentée au prochain conseil municipal dix jours plus tard...trop tard donc pour assister à la formation !

A.I, le 13 septembre 2015

Autres photos: