Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Les travaux reprennent à Sanary, mais pas que..
Le 25. septembre 2015 à 16h31

Sanary Conseil Municipal Les travaux reprennent à Sanary, mais pas que..

L’ambiance est revenue au conseil municipal de Sanary. Mais au-delà de ces joutes verbales, il a été question de l’acquisition de logements sociaux et de la Maison de la Mer, de le Taxe d’habitation des logements meublés non occupés et du tarif des parkings.

Olivier Thomas et Cecilia Papadacci sont d’un coté, Didier George et son équipe de l’autre, Ferdinand Bernhard au centre. Les conseils municipaux de Sanary sont souvent attendus plus pour l’action qui s’y déroule que pour le contenu. Cette fois, le débat est descendu bien bas, et c’est dommage, pour une vieille histoire de subvention de la mairie donnée à un sanaryen pour son ravalement. L’entreprise avait facturé le particulier après dépôt de bilan et l’opposition contestait l’attribution de cette subvention, alors que le ravalement lui avait bien été fait et payé, ce qui justifiait largement, aux yeux de Ferdinand Bernhard, son attribution. Encore ¼ d’heure de passé sur cette histoire, ça n’en valait pas la peine, c’était ¼ d’heure de trop. Alors, il nous semble plus utile de revenir au contenu de l’ordre du jour plutôt que de s’étaler sur les ‘faits divers’…

Travaux


Après une pause estivale programmée, les travaux de l’Avenue Gallieni reprennent avec des extensions non prévues. En effet, lors des travaux de terrassement, des dégradations ont été constatées au niveau des fondations des lampadaires avec forte vétusté des câblages. Ces travaux ont un montant de 30 000 € ht.
Au théâtre Galli, pas de nouveaux travaux, mais un contrat avec une société de surveillance a été conclu pour la surveillance du théâtre et des autres bâtiments communaux, pour un montant de 7000 à 28 000 € ht annuel maxi.
Au niveau du port, les tempêtes ont laissé des traces. Des travaux de réhabilitation de la jetée du phare du port et de l’épi ouest sont nécessaires. Pour rénover les infrastructures, la mise aux normes des installations et l’amélioration de l’exploitation du port. Ces travaux, d’une durée de 34 semaines ont un cout de 800 000 € ht. Toujours sur le port, d’importants travaux sont prévus (station d’avitaillement, aire de carénage, jetée du phare, création d’un couloir culturel maritime…). Pour assurer le coût de ces travaux, le choix a été fait de mettre en place les garanties d’usage (location longue durée payable en une fois). C’est une nouvelle tarification qui a été votée.

Education et jeunesse


Après les langues étrangères et la musique, Sanary veut mettre en place un nouveau projet avec la danse de salon. Cela va amener à l’embauche de 2 personnes et l’évolution de 2 autres. A l’école toujours, la tarification de la cantine évolue. La commune en prend en charge 40% avec toujours un abattement de 50% pour les enfants souffrant d’allergies alimentaires. Par exemple, pour un repas en école élémentaire qui coute 6,07 €, l’usager devra payer 3,30 €. Sanary bénéficie d’un beau complexe aquatique qu’il fait partager à d’autres collèges. C’est à ce titre que la ville a fait une demande de subvention au Conseil Départemental. Enfin, pour améliorer l’attractivité de la Médiathèque, il est proposé d’offrir la carte d’adhésion annuelle à tout jeune de – de 25 ans qui se présentera entre le 1er octobre et le 31 décembre 2015, et ceci pour une année.

Commerce et marchés


C’est la délégation de Fanny Mazella. Il y aura du changement sur le marché. Gislaine Verilli qui tenait un stand depuis 1994, cède sa place en raison de son état de santé sur l’emplacement 228. A sa place, David Pintus a une activité de primeurs.
Bonne nouvelle pour le réputé marché nocturne de l’été. Les droits de place seront gratuits pour les exposants qui fabriquent sur place en présence des visiteurs, au motif de rendre le marché plus attractif.

Vie de la cité et logements sociaux


C’est un sujet brulant mais épineux. Il faut des logements sociaux pour ne pas pénaliser financièrement la ville, mais, à part les intéressés personne n’en veux près de chez soi. A Sanary, le choix a été fait de les faire financer à l’aide d’un bail emphéotique. Une méthode déjà utilisée par la commune pour par exemple les maisons de retraite. Neuf logements vont être achetés pour un montant total de 1,360 millions d’euros. Reste 467 000 € à charge de la commune, pris en compte par l’état au titre du prélèvement SRU. C’est le Logis Familial qui ‘prend’ le bail pour une durée de 60 ans et un loyer capitalisé de 447 000 €.
Allez, on terminera par le meilleur : Une majoration de 20% de la part communale de la taxe d’habitation va entrer en vigueur en 2016 pour les logements meublés non affectés à l’habitation principale. Cela représentera en moyenne 80€ par an et par logement.

Après un peu plus de 2 heures, le Conseil Municipal a conclu avec une remise en question de la tarification des parcs de stationnements. La majorité des élus a voté contre toute modification du dispositif actuel, on ne reviendra pas à la première heure gratuite ni à la gratuité de stationnement de 6h sur l'aire de l’esplanade. A quel motif ? Pour financer les futurs parkings et pour que le commerce fonctionne. Ça se défend…

PH, le 25 septembre 2015

Autres photos: