Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Bandol > Bendor commémore le premier homme dans l’espace
Le 19. juin 2018 à 18h58

Bandol Cérémonie Bendor commémore le premier homme dans l’espace

Inauguration sur l’île de Bendor samedi 16 juin d’une plaque commémorant la visite du cosmonaute Youri Gagarine, l’occasion, pour le directeur général de la Société Paul Ricard François-Xavier Diaz et les officiels russes de célébrer l’amitié franco-russe.

Le directeur général de la Société Paul Ricard François-Xavier Diaz (à gauche) avec le consul général de Russie à Marseille Serguei Molchanov et 
le ministre du gouvernement de Moscou Serguei Cheremine.

Le directeur général de la Société Paul Ricard François-Xavier Diaz (à gauche) avec le consul général de Russie à Marseille Serguei Molchanov et le ministre du gouvernement de Moscou Serguei Cheremine.

L’esprit des îles


Les invités sont arrivés samedi sur l'île de Bendor au son de la fanfare des Cadettes de l'Ecole Militaire de Moscou. Le directeur François-Xavier Diaz a raconté que son grand-père Paul Ricard avait acheté l’îlot de Bendor en 1950 pour pas grand-chose. Il souhaitait y recevoir ses amis, partager, bâtir des ponts. « Faites-vous un ami par jour », disait-il. Au fil des ans, il y a en effet accueilli de nombreuses personnalités et des invités de marque. Quand il crée l’aéroport du Castellet, Paul Ricard convie le Commandant Sauvage, pilote rescapé de l'escadrille Normandie-Niemen, à l'inauguration et celui-ci demande à Youri Gagarine de se joindre à lui, homme ouvert sur le monde s'il en est. Le premier homme de l'espace ne peut pas venir à cette occasion, mais il se rendra sur les îles de Paul Ricard en juin 1965. A cette occasion, il passera 36 heures à Bendor. C'est cette visite qui est désormais commémorée par une plaque à son effigie.

Une collaboration intense


Le ministre du gouvernement de Moscou Serguei Cheremine a qualifié la matinée sur Bendor de « fête familiale". "L'amitié intense entre la France et la Russie date de Henri IV au IXème siècle", a-t-il rappelé. Cette collaboration intense n'a jamais faibli : "Après Youri Gagarine, ont suivi une centaine de vaisseaux et de fusées que nous n’imaginions même dans nos rêves les plus fous. Les fusées russes partaient des bases françaises et inversement." Il a souligné que si la France et la Russie ont été unis dans la lutte contre le fascisme, il le sont maintenant dans la lutte contre le terrorisme. "Les cosmonautes nous regardent de là-haut et se demandent comment on peut se disputer sur la planète." "Vive l’amitié franco-russe ! ", a renchéri le consul général de Russie à Marseille Serguei Molchanov.

Un superbe "panik"


La délégation russe a offert à François-Xavier Diaz une photo avec signature originale de Youri Gagarine avec Vladimir Soufouroff et un gâteau "panik" représentant le cosmonaute. La tradition du "panik", pain d'épice traditionnel, date d'il y a 300 ans quand un immense "panik" avait été confectionné pour fêter les 75 ans de Saint Petersbourg. Pour l'occasion, Catherine II de Russie avait fait construire un four de 3 mètres de diamètre qu'elle a fait détruire par la suite pour que le gâteau reste unique.

Après la cérémonie d'inauguration, la société Paul Ricard a offert ce qu'elle fait de mieux, un apéritif somptueux, avec, à la clef, un cours de pastis pour le ministre russe!

, le 19 juin 2018

Plus d'infos:

Autres photos:

La plaque commémorant la visite du cosmonaute Youri Gagarine à Bendor. François-Xavier Diaz montre au ministre Serguei Cheremine comment on sert le pastis... A droite, Gilles Granguillotte, Directeur des opérations et du Family Office. Les Cadettes de l'Ecole Militaire de Moscou: une performance très appréciée du public.
La plaque commémorant la visite du cosmonaute Youri Gagarine à Bendor.
Les plus : aimés commentés lus