Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Six-Fours à l'heure bretonne
Le 11. octobre 2015 à 19h29

Six Fours Vie associative Six-Fours à l'heure bretonne

Samedi soir, l'Amicale des Enfants de Bretagne nous offrait, salle Scarantino, une 'fest-noz' qui n'a pas engendré la mélancolie !

Déjà, l'après-midi, un groupe de néophytes s'essayaient à ces danses spécifiques de la Bretagne, aux noms dansants comme le quadrille, le rond ou le contre-rond, la dérobée, le pas de sept, l'avant deux, le galop, le branle, l'andro retourné ou autre gavotte...
C'est sous la houlette d'Hélène Durbec, elle-même élève de la présidente de l'association, Colette Pitois, que le plus sérieusement du monde ils s'initiaient à ces danses afin de pouvoir, le soir venu, se lancer sur la piste comme de vrais Bretons !

Une association qui a plus de cent ans


L'Amicale des Enfants de Bretagne est l'une des plus anciennes associations existantes puisque plus que centenaire. Celle-ci est départementale et elle est, comme nous le dit la présidente, la seule rescapée dans la région.
Après avoir été à Toulon, puis à la Seyne, la voici six-fournaise puisque Colette y est installée et qu'elle en est la présidente depuis deux septennats, nous avoue-t-elle en riant.
Aujourd'hui elle réunit une quarantaine d'adhérents, Bretons ou sympathisants car l'association est ouverte à tous. Et elle organise deux fest-noz (littéralement : fête de nuit) par an, très courues car, comme le dit son nom, c'est une vraie fête de la musique, de la danse et de l'amitié. Et l'on s'y amuse beaucoup.
L'association possède un groupe de danses qui, dans les grandes occasions, revêt son costume pour donner l'aubade au public.

Ne pas confondre Bretons et Celtes !


Les adhérents se réunissent en ateliers tous les samedis à la Maison de quartiers des Lices de Tolon et Colette leur fait découvrir les quelque cinq cents danses qu'elle connaît car, nous dit-elle, elle sont toutes différentes de villes en villages. Et, précise-t-elle, elle ne parle que des danses "bretonnes", en ne mêlant pas les danses "celtiques" que l'on peut danser en Irlande ou en Ecosse ! Ne mélangeons pas tout !
Une fest-noz est avant tout une soirée pour s'amuser, se rencontrer et bien évidemment danser, chacun à sa manière.

Jusqu'au bout de la nuit


D'ailleurs, l'orchestre qui animait la soirée, venu d'Avignon et nommé Fest'Embal a fait danser tout le monde sur une quarantaine de danses différentes. Le départ avait été donné par un mini-concert par les cornemuses de l'association, qui interprétaient des musiques traditionnelles et déjà l'on sentait que les danseurs avaient des fourmis dans les jambes !
Et puis, entre deux pas de danse, les danseurs allaient se rafraîchir d'une bolée de cidre et se remonter de crêpes salées et sucrées faites sur places. Et les crêpières n'ont pas chômé !
La fête continua jusqu'au bout de la nuit, nous emportant dans cette si belle région dont certains, Varois mais aussi Marseillais, ont la nostalgie et viennent retrouver leurs racines le temps d'une nuit de fête.
Et la fête fut belle.

, le 11 octobre 2015

Autres photos:

Héène Durbec