Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Une bombe de 250 kilos découverte dans le parc Guillemard
Le 6. décembre 2011 à 11h57

Six Fours Faits divers Une bombe de 250 kilos découverte dans le parc Guillemard

Depuis lundi matin le chantier de construction d'une résidence pour personnes agées dans le parc Guillemard est arrêté : les terrassiers y ont mis à jour une bombe datant de la dernière guerre.

La bombe a été sécurisée. Reste à la désamorcer

La bombe a été sécurisée. Reste à la désamorcer

Une bombe de 250 kilos, vraissemblablement égarée lors des bombardements stratégiques ayant précédé la libération, a été mise à jour hier matin dans le centre aéré Guillemard, récemment désaffecté pour laisser notamment place à la construction d'une maison de retraite. Vers 11 heures, un engin de terrassement a en effet buté sur une grosse pièce métallique et les terrassiers ont alerté immédiatement le commissariat de police de Sanary qui, au vu de la "trouvaille", a alerté le service de déminage de la sécurité civile basé à La-Garde. Jean-Luc Van-der-Moeten, le responsable venu sur les lieux, a reconnu l'engin, de fabrication américaine, fait établir un talus de protection destiné à mettre la bombe en sureté car celle-ci est toujours armée. Revenu ce matin sur le terrain pour constituer le dossier destiné à préparer son désamorçage, ce spécialiste n'a pu nous dire quand cette opération aurait lieu : "l'affaire est maintenant dans les mains du préfet car il faudra vraissemblablement évacuer la population dans un rayon qu'il faudra définir."
Il n'a pu non plus répondre à la question de savoir si d'autres bombes pouvaient encore dormir dans le sous-sol six-fournais.
En attendant le parc Guillemard est interdit à tout public par la police municipale.

, le 06 décembre 2011

Autres photos:

Jean-Luc Van Der Moeten, ici au téléphone, évaluait ce matin les conditions de désamorçage. Le chantier est bien entendu interrompu et fermé au public Les pompiers six-fournais étaient aussi sur les lieux ce mardi matin
Jean-Luc Van Der Moeten, ici au téléphone, évaluait ce matin les conditions de désamorçage.