Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Relier le chemin de Lombard à la route des Sablettes
Le 27. octobre 2018 à 14h25

Six Fours Vie de la cité Relier le chemin de Lombard à la route des Sablettes

Le petit déjeuner de proximité des quartiers Lombard et Audibert s'est tenu salle Scarantino samedi 27 octobre en présence du maire et de nombreux élus.

Les propositions de la municipalité


Après les quartiers de la Petruade et de Jaumard, ce sont les riverains de Jaumard, Audibert et La Caillère que Jean-Sébastien Vialatte a convié à un petit déjeuner de proximité en ce dernier samedi du mois d'octobre. A cause des prévisions météo, la rencontre a toutefois pris place à la salle Scarantino.

« La tournée des quartiers attire de plus en plus de monde », a fait remarquer le maire, en ajoutant que les problèmes évoqués sont souvent les mêmes. Dans certains quartiers, Jean-Sébastien Vialatte présente des projets d'envergure. C'était le cas samedi, avec la construction d'une voie de liaison entre le chemin de Lombard et la route des Sablettes. Le maire s'est dit déterminé à mettre fin « au véritable enfer » que vivent les riverains. « La ville a acquis la totalité des terrains au niveau du feu et les travaux devraient être réalisés fin 2019-2020. » Jean-Sébastien Vialatte a d'ailleurs regretté que la ville voisine ne fasse aucun effort pour régler les problèmes de circulation et que le chemin de Lombard serve de voie de délestage quand la route des Sablettes est surchargée.

Deuxième projet, le parking sera réaménagé. Les conteneurs à verre, plastique et papier seront déplacés sur l'espace vert de l'autre côté et enterrés, afin de gagner un maximum de places de parking. Pour augmenter les places de stationnement, la ville devrait acquérir du foncier. « Si vous trouvez une petite maison, je peux transformer cet espace en parking », a suggéré le maire. 

Limiter la chasse ?


Les résidents ont ensuite abordé le danger à se promener en forêt pour ramasser des champignons, en VTT ou avec des enfants quand, comme cela a été le cas samedi dernier, « cela tire dans tous les sens ». L'un des présents a raconté qu'un chasseur a tiré exprès près de son ami. Le maire a affirmé vouloir préserver les usages multiples de la forêt. « Elle est un espace pour respirer, mais également un espace de liberté. Je ne veux pas interdire les activités, mais je veux bien les réglementer. » Il a promis une concertation avec la municipalité de La Seyne sur ce sujet et a rappelé que la gestion de la forêt est métropolitaine, même si la Métropole ne prend aucune décision qui ne soit validée par les maires des communes.

Les toiles d'araignée d'Orange


Concernant les fils aériens dans la ville et les poteaux qui entravent parfois le passage des piétons, le maire s'est dit en conflit avec Orange. « Quand il n'y a plus de fils aériens, le paysage change, cela transforme votre rue. Nous ne dépensons pas plusieurs centaines de milliers d'euros pour enfouir les câbles électriques pour qu'Orange viennent en tirer d'autres afin d'amener la fibre dans la ville ! »

La fréquence des petits déjeuners de proximité du maire s'accélère en fin d'année : le 17 novembre à Barras, le 1 décembre au Verger, le 8 décembre à la maternelle Reynier, le 15 décembre à Augias.

, le 27 octobre 2018

Autres photos: