Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Le projet de Didier Garcia
Le 17. novembre 2019 à 09h33

Six Fours Municipales Le projet de Didier Garcia

Après Frédéric Boccaletti, c'était samedi matin au tour de Didier Garcia de se déclarer candidat à la mairie de Six-Fours et d'inaugurer sa permanence au 95 rue de la République. Ils étaient plus de 150 personnes à penser que c'était une bonne idée.

Dans la nouvelle permanence du candidat Didier Garcia, les maîtres-mots samedi matin étaient « écoute » et « rassemblement » : « Notre porte est ouverte à tous, y compris à ceux qui ne sont pas d'accord avec nous. La grande nouvelle sera celle du dialogue que je veux rétablir après ces trop nombreuses années d'un monologue arrogant entretenu par une équipe sortante usée, désabusée. »

« Un cap, un projet »


Au-delà des partis et des personnalités, Didier Garcia souhaite avant tout mettre en avant son projet : « Un projet, une équipe et ensuite un homme, dans cet ordre ». Six-Fournais de 53 ans, père de trois enfants de 23, 20 et 4 ans et architecte de son état, pompier volontaire, Didier Garcia a été membre et officier dans le club service local des Kiwanis et est actuellement président d'une association de réinsertion par le travail. Le candidat axe son programme sur l'écologie, le vivre ensemble, les écoles, l'économie, le tourisme et la jeunesse. « Je veux pouvoir offrir quelque chose à ces jeunes qui ne votent même pas. »

« Il est aujourd'hui temps d'éveiller Six-Fours, la belle endormie »


Didier Garcia appelle Six-Fours « la belle endormie » entre autres car elle a perdu 2500 habitants en 12 ans et que la natalité décroît, qu'il y a deux fois plus de décès que de naissances, que l'âge moyen des Six-Fournais a augmenté de 4,5 ans et que 40 % de la population a plus de 60 ans. Il veut en stimuler l'économie et le tourisme et soutenir le tissu associatif. « Les bénévoles se substituent à la collectivité locale pour faire vivre la cité. L'équipe en place octroie 2000€ à une association, puis lui fait payer la location des salles municipales. Si je suis maire, les salles municipales seront gratuites pour les associations. » Pour redynamiser le centre-ville, Didier Garcia propose de s'inspirer du succès de Sanary en enlevant les voitures et en végétalisant. « Il faut rapprocher les aires de jeux des commerces et avoir un Carrousel à l'année pour les enfants. »

Son équipe


Samedi, Didier Garcia n'a pas présenté la totalité de son équipe. Il a retenu 15 personnes et pré-retenu 10. Le plus jeune, Gaëtan, a 28 ans et la moyenne d'âge est de 45 ans. « Le spectre est large, pour écouter tout le monde », dit Milène, 35 ans. Une dizaine de personnes doit encore être choisie. « Je ne suis pas pressé et veux ouvrir le plus possible. Je ne veux pas que des gens me rejoignent par intérêt personnel. » Le candidat mentionne des adjoints déçus de la municipalité en place, qui ne se représentent pas et sont intéressés par son projet.

« Du sang neuf »


Les responsables locaux du MoDem et de l'UDI étaient présents samedi matin pour manifester leur soutien au candidat. « Des équipes se montent dans plusieurs villes », s'est réjoui Pierre-Jacques Depallens, délégué départemental du MoDem. « N'hésitez pas à vous investir ! » Dans l'assistance, dominaient le raz-le-bol avec une équipe au pouvoir depuis 25 ans, accusée de ne pas être à l'écoute de la population. Un militaire à la retraite se plaignait de l'« indiscipline routière » des vélos et des trottinettes sur les trottoirs . Aucun des projets de la municipalité actuelle trouvait grâce à ces yeux : de la place des Poilus qu'il surnommait « la place des morts avec une fontaine qui a coûté trop cher et qui fait du bruit » à la contre-allée, « une véritable honte qui peut tourner à la catastrophe ». Le leitmotiv parmi les présents était toutefois l'urbanisation à tout va « qui enlève la lumière aux autres ». Ce jeune enseignant confirmait : « Ça monte de partout ! Il faut changer la politique de la ville. »  Tous concordaient sur un point : « Si on n'écoute pas, la sanction tombe. Aux municipales, ce sera Didier Garcia ou le RN. » « Comme au niveau national, à Six-Fours le RN est deuxième, il est à la porte et a les clefs », s'inquiétait une retraitée.

Le projet du Didier Garcia est en cours d 'élaboration et sera publié en février 2020. Les outils de la campagne qui s'ouvre sont un journal distribué sur le marchés, « En avant Six-Fours », et un site internet.*

, le 17 novembre 2019

* La permanence du 95, rue de la République sera ouverte le mardi matin de 9h à 12h, les après-midi du lundi au vendredi de 16h à 18h et le samedi de 10h à 12h.
Pour plus de renseignements, voir les sites:
https://www.labaguettesixfournaise.fr/
https://www.sixfours2020.org/

Autres photos:

(photo Martial Lescure)