Liens Ignorer la navigationOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Un tour de chauffe peu chaleureux
Le 11. juin 2012 à 14h09

Six Fours Elections législatives Un tour de chauffe peu chaleureux

Comme à peu près partout en France, ce premier tour des élections législatives n'a pas déclenché d'enthousiasme chez les Six-Fournais même s'ils sont allés en assez grand nombre accomplir leur devoir de citoyens.

La participation des Six-Fournais a été honnête mais il faudra attirer les abstentionnistes

La participation des Six-Fournais a été honnête mais il faudra attirer les abstentionnistes

On ne se bousculait pas hier soir sur le parvis de l'hotel de ville ou dans le hall de la maison commune à l'heure du dépouillement: visiblement l'enthousiasme était absent! Pour les supporters du député-maire sortant, les chiffres étaient bien plus bas qu'en 2007, lorsque Jean-Sébastien Vialatte l'avait emporté dès le premier tour. Mais le contexte était bien différent et leur candidat s'attendait bien à disputer un deuxième tour d'autant qu'il était au courant, au fur et à mesure du dépouillement, des scores enregistrés dans les quatre autres villes gràce à un P.C. organisé à la permanence de l'UMP qui centralisait tous les résultats de la circonscription. D'ailleurs Jean-Sébastien Vialatte se partagea toute la soirée entre ces deux lieux stratégiques pour accomplir son devoir de maire et son rôle de candidat. Il y avait d'ailleurs plus d'animation du coté de sa permanence où ses partisans vinrent en assez grand nombre aux nouvelles à partir de 21 heures.
Du coté du Front National, Frédéric Boccaletti, en sa qualité de conseiller régional et de responsable départemental, avait dû quitter Six-Fours pour participer à Toulon à une émission régionale de FR3, et les militants étaient inquiêts car l'hypothèse d'une qualification au deuxième tour n'était pas évidente. Il leur a fallu attendre près de 23 heures pour être sûrs de devoir ce re-mobiliser ce matin.
Quant aux représentants du Parti Socialiste, à l'instar du secrétaire de section Didier Pille, ils n'avaient en tête que la disparition brutale dans l'après-midi de leur camarade Pierre Bardes, l'un de leurs conseillers municipaux, une figure oh combien attachante. Certes les calculettes fonctionnaient car de bonnes nouvelles arrivaient de La-Seyne annonçant un deuxième tour plus indécis que prévu, mais le coeur n'y était pas.
Quant aux autres candidats, en dehors d'Erik Tamburi qui se manifesta en fin de soirée pour déclarer poursuivre le combat contre son maire en dépit de l'élimination de son chef de file Arthur Paecht, pas de nouvelles: les scores étaient si minces qu'ils ne donnaient pas lieu à commentaires.
Désormais un nouveau combat s'engage, très politisé. En jeu surtout les abstentionistes, 4 électeurs sur 10 dans notre ville, car les reports de voix ne seront pas très fructueux tant sont faibles les scores. Dans les êtats-majors, on se prépare donc à battre à nouveau le pavé les jours de marché, à aller à la rencontre des habitants et à organiser certainement quelques meetings. On apprend ainsi que, jeudi à 19 heures, une grande réunion publique de soutien à Jean-Sébastien Vialatte sera organisée sur l'esplanade de la Frégate, plage de Bonnegrâce, à quelques encablures de Sanary qui a donné au député sortant une très large majorité.

, le 11 juin 2012

Autres photos:

Au dépouillement, trois gros tas de bulletins et d'autres réduits à zéro Jean-Sébastien Vialatte redevient maire, le temps de signer les procès-verbaux de l'élection à Six-Fours
Au dépouillement, trois gros tas de bulletins et d'autres réduits à zéro