Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Hommage aux victimes des rafles et aux héros souvent...
Le 22. juillet 2018 à 21h00

Six Fours Commémoration Hommage aux victimes des rafles et aux héros souvent anonymes

Une cérémonie en mémoire des crimes racistes et antisémites de l’État français et en hommage aux Justes de France se tenait au Monuments aux morts dimanche 22 juillet.

Les porte-drapeaux des associations patriotiques

Les porte-drapeaux des associations patriotiques

76e anniversaire de la rafle du Vel' d'Hiv


Cette commémoration correspond à la date d'anniversaire des 16 et 17 juillet 1942, au cours desquelles près de 13 152 personnes furent arrêtées dans Paris et sa banlieue, dont 4 115 enfants. Plus de 8 000 furent regroupées au Vélodrome d'Hiver (Vel' d'Hiv) avant d'être déportées. Cette journée est fixée au 16 juillet si c'est un dimanche ou au dimanche suivant. La date du 22 juillet a été fixée cette année pour l'organisation de cette cérémonie qui intervient dans le cadre des commémorations des rafles et de la déportation de l'année 1942. La cérémonie au Monuments aux morts de dimanche matin, présidée par le maire Jean-Sébastien Vialatte et organisée par l'élu aux anciens combattants Denis Perrier et le président du Comité de coordination Alain Trillat, s'est déroulée en présence de l'adjointe à la culture Dominique Ducasse, présidente du Souvenir français, de Marcel Bruneteau, comité Ordre national du Mérite de Toulon, de Paul Carmagnole, membre de la Légion d'honneur, et d'une partie du conseil municipal, dont le conseiller d'opposition Frédéric Boccaletti.

« Espérance et respect de la dignité humaine »


La présidente du Souvenir français Dominique Ducasse a lu le message de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des armées. Il y était rappelé que, sur les 76 000 déportés par la Police française, seuls 2 500 sont revenus. « En cette journée nationale, nous nous souvenons de l'obscurité de la collaboration et de la lumière des 'Justes'. Ainsi, la nation française associe dans un même hommage la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et celle de ses héros souvent anonymes. » C'est grâce à ceux qui les ont aidés que trois quarts des juifs ont réchappé aux rafles. Hommage est rendu aux 4000 Justes reconnus, mais aussi aux anonymes : « Grâce à ces héros, la France peut regarder son passé en face et sait que les mots d'honneur et d'humanité ont toujours un sens. » Dominique Ducasse a conclu en incitant les présents à rester vigilants et ne jamais céder à la haine et à l'intolérance. Le maire Jean-Sébastien Vialatte et la présidente du Souvenir français ont déposé une gerbe devant le Monument aux morts, puis se sont joints à Thierry Mas Saint Guiral et à Frédéric Boccaletti pour saluer les porte-drapeaux. La cérémonie s'est clôturée par une Marseillaise.

, le 22 juillet 2018

Autres photos:

Le maître de cérémonie Denis Perrier, élu aux anciens combattants
Le maître de cérémonie Denis Perrier, élu aux anciens combattants