Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > C’était le Printemps pour les Entreprises avec l’ADETO
Le 1. mai 2010

Six Fours Eco échos C’était le Printemps pour les Entreprises avec l’ADETO

L'Association de Développement des Entreprises de Toulon-Ouest organisait vendredi « le printemps des entreprises ». Ce fut l’occasion de conférences, d’échanges avec des lycéens et d’organiser un speed dating pour jeunes diplômés.

Gabriel De Pasquale. A ses côtés, Cyrille André, Jean-Sébastien Vialatte et Robert Bénéventi

Gabriel De Pasquale. A ses côtés, Cyrille André, Jean-Sébastien Vialatte et Robert Bénéventi

L’ADETO existe depuis 1992, l’association entend « défendre les intérêts des entreprises et participer à l’animation, l’aménagement, l’expansion et la sécurisation du pôle d’activités ». Gabriel de Pasquale, président-fondateur, déclara que « le chef d’entreprise doit être courageux, inventif et responsable », saluant les entrepreneurs, et leurs difficultés liées à la crise. Il y avait du monde pour cette 17ème édition du « Printemps des Entreprises ». Le matin une conférence sur le thème de « la performance collective dans le sport et dans les entreprises » eut lieu en compagnie de Pascal Bataillé, Patrick Philibert et Marc de Rougemont. L’esprit était de dresser un parallèle entre la pratique d’un sport collectif et « le comportement d’entrepreneurs rassemblés au sein d’une même zone d’activités ».

En marge de la manifestation, le Rotary Club
remit un défibrillateur à la commune


Cyrille André, président du Rotary club de Six-Fours-les-Plages, remit à la commune un défibrillateur, destiné à être installé au siège de l’ADETO. Plusieurs élus ont fait le déplacement pour l’inauguration de ce dernier, à savoir Philippe Mignoni (adjoint à la Seyne), Robert Bénéventi (Maire d’Ollioules) et Jean-Sébastien Vialatte. Le député maire félicita l’ADETO pour son action, évoqua la période de crise et la mobilisation des collectivités territoriales pour soutenir les entreprises en difficulté. Il signala : « nous sommes là quand ça va mal, mais nous avons aussi besoin de vous quand ça va bien », allusion au manque de réalisme de certaines entreprises répondant aux appels d’offres des collectivités. Il revint sur la taxe des enseignes publicitaires : « la ville va mettre en place la taxe sur la publicité pour les grandes enseignes non pour récupérer des recettes mais pour inciter les entreprises à revenir à des enseignes raisonnables ». Il se pourrait d’ailleurs que les recettes soient redistribuées aux commerces du centre ville sous forme de subventions, pour permettre une modernisation ou une mise en conformité de leur établissement.

Pendant cette journée riche en rendez-vous, des élèves de la Cordeille furent également récompensés dans le cadre du concours « les ailes de l’ADETO ». Il s’agissait de faire travailler des lycées sur la réduction de l’impact environnemental dans le secteur aéronautique. La Cordeille se distingua avec le premier et le second prix pour un projet de radiofréquence (réduction de la consommation de papier) et un projet énergétique (contrôle de l’éclairage dans les aéroports). Ils gagnèrent un baptême de l’air avec l’aéroclub du Var. L’après-midi fut consacré à la rencontre entre jeunes diplômés et entreprises dans le cadre d’un rendez-vous intitulé « speed dating ».

D.D, le 01 mai 2010

Autres photos:

Le Rotary club de Six-Fours remit un débrillateur Les élèves de la Cordeille récompensés Jean-Sébastien Vialatte Il y avait du monde pour la conférence et l'inauguration
Le Rotary club de Six-Fours remit un débrillateur