Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Vandalisme au local abritant la collecte pour les sinistrés...
Le 12. juillet 2010 à 19h30

Sanary Faits divers Vandalisme au local abritant la collecte pour les sinistrés du Var

La bêtise n'a finalement pas de limite : entre vendredi et dimanche des individus ont détérioré ou détruit du matériel destiné aux sinistrés. Il y avait de la colère et de l'incompréhension du côté des bénévoles. La collecte se poursuit encore ce mardi.

Du vandalisme

Du vandalisme

Annick Martin, responsable du service jeunesse suggère : "si ces jeunes s'ennuient, je leur offre des bottes pour venir nettoyer les caves à Draguignan". Voilà près de quatre semaines que des bénévoles de tous horizons se relaient à l'ancienne école maternelle des Picotières ou se rendent sur place pour apporter leur aide aux sinistrés. Cette initiative lancée par la municipalité et l'école des Jeunes Sapeurs Pompiers a permis d'apporter une aide concrète aux victimes des intempéries. Mais ce dernier épisode gâche ce bel élan de par sa stupidité. Le bâtiment était sous alarme et le rapport d'intervention du service de sécurité signale que des individus s'y sont introduits vendredi soir, dimanche matin et après-midi. Et pourquoi faire ? voler ? Non! Mais pour asperger de produits (shampoing, crème..) des ordinateurs, télévisions réfrigérateur....Bilan, cinq ordinateurs, trois télévisions et une chaîne hi-fi hors d'usage. Et des piles de vaisselle aspergée de ces produits, histoire d'obliger les bénévoles à les relaver. Ils ont même fait un détour du côté de la salle de la Banque Alimentaire. Une boîte de conserve ouverte et renversée et une bouteille d'huile a servi de jeu à ces rigolos. Lundi après-midi un agent de la police scientifique effectuait les prélèvements d’usage et une plainte contre X devrait être déposée. Annick Martin et Patrick Gillet ne cachaient pas leur colère devant des actes aussi imbéciles.
Sinon le 13 juillet sera le dernier jour de collecte: produits d'hygiène et d'entretien, électro ménager et outils de bricolages sont les bienvenus. Il faut noter la générosité des personnes qui sont venues en nombre et l'investissement des bénévoles qui appartenaient ou non à une structure comme les randonneurs sanaryens, le kiwanis, les jeunes sapeurs-pompiers et tous les employés de mairie qui ont pris de leur temps pour assurer la permanence ou se rendre sur place. Pascal Rabelle nous dira aussi que "Var Pose Alu" avait prêté un camion pour aller sur Draguignan. Bref le tissu associatif de la ville a fonctionné à plein régime et les particuliers ont activement participé à la réussite de cette initiative. Patrick Gillet nous a expliqué : "il faudra encore des mois pour que la situation revienne à la normale sur Draguignan et ses alentours. Imaginez qu'il faut nettoyer, assainir et après reconstruire ce qui pourra l'être". On en parle moins mais tout est loin d'être réglé pour les sinistrés.

D.D, le 12 juillet 2010

Autres photos:

Un agent de la police scientifique a relevé les empreintes Un acte gratuit Les individus se sont arrêtés dans la pièce de la Banque Alimentaire
Un agent de la police scientifique a relevé les empreintes