Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Rendez-vous avec la presse pour le groupe de Ferdinand...
Le 27. février 2015 à 22h03

Sanary Politique Rendez-vous avec la presse pour le groupe de Ferdinand Bernhard et Laeticia Quilici

C’est au restaurant sanaryen Un coin de…, que Ferdinand Bernhard, Laeticia Quilici et Richard Tognetti ont voulu faire le point face à la presse. Leur motivation principale reste d’expliquer les enjeux de cette élection très locale et les projets à venir.

Le cadre clair et accueillant du restaurant Un Coin de… , à l’entrée de Sanary est venu à point nommé aux candidats UMP du canton d’Ollioules, pour faire le point alors que l’échéance électorale approche. Qu’ils soient de droite ou de gauche, il est vrai que tous craignent l’abstention. Entre la disparition ‘avortée’ des départements et le changement de dates, il est vrai qu’il y a de quoi provoquer un tel désaveu. Laeticia Quilici pour sa part ne voit d’ailleurs pas comment on pourrait se passer d’un organisme si important pour la vie locale.
Le Conseil Général a donc encore un grand rôle à jouer localement. Qu’on se le dise. Soit seul, soit dans ses actions menées conjointement avec les communes et les communautés de communes, il peut améliorer notre vie de tous les jours, tant sur le secteur du social, que de la sécurité, de l’éducation et de l’aménagement.

Des questions locales


Ils l’ont déjà dit, mais ils ont raison de le répéter : C’est bien notre vie de tous les jours que cette élection influencera et Ferdinand Bernhard a pris la parole en premier pour nous expliquer les projets en cours et les engagements.
- Le numérique : La fibre optique tout d’abord est importante aussi bien pour les entreprises que le particulier. Là, le rôle conjoint du département, des communes et de l’intercommunalité prend toute son importance. L’enjeu est de réduire les délais de mise en place. L’école aussi est visée, avec le projet d’équiper tous les écoliers de tablettes tactiles
- Le Collège de Bandol : Ce projet avance avec l’objectif d’un collège qui plaira aux enseignants. Ce projet est en phase active
- Routes/aménagements : C’est aussi le domaine du département avec à Ollioules les chantiers de l’Avenue Agnan, du Chemin de la Cagnarde et du carrefour de la coopérative. A Bandol, c’est la création du giratoire de Carrefour Market (Route de St Cyr). A Sanary, le projet du Pont de la Reppe pour désengorger la circulation entre Six-Fours et Sanary et l’échangeur autoroutier qui n’attend que l’election pour se finaliser
Comme le dit si bien Ferdinand Bernhard : « Qu’est-ce qui fait le plus de mort chez nous tous les jours, les accidents de la route ou les kalachnikovs ? Ce sont évidemment les accidents de la route et quand on parle de sécurité routière, c’est un point que des aménagements tels que ceux-ci peuvent permettre de diminuer…»

Une cohérence des projets


Laeticia Quilici a abordé d’autres points qu’une telle élection touche. « Nous proposons de mettre en place un pôle d’excellence de l’éducation avec l’école du développement durable (Ecole de la Mer, de la foret, de la citoyenneté, du patrimoine, du commerce équitable), déjà lancée à Sanary. Notre volonté est d’apporter des moyens à l’éducation nationale » dira-t-elle avant de rajouter : «  Mais tout cela nécessite de la cohérence sur les projets et les choix politiques pour que les actions soient dans l’intérêt du concitoyen ».
Ferdinand Bernhard intervenait alors : « La sécurité, c’est d’abord la route et le SDIS (ndlr : Sapeurs-Pompiers) c’est aussi une compétence du Conseil Général ». Parmi les actions sur la sécurité en projet, Laeticia Quilici évoqua aussi le projet d’installation d’un réseau de caméras vidéo, en lien avec le fichier des voitures volées et reliées directement à la gendarmerie et aux commissariats. Elle insistait sur le fait que de tels projets, compétences directes du Conseil Général, se font avec les intercommunalités et les communes concernées.

Richard Tognetti pour
servir une bonne cause


Si Richard Tognetti n’a pas pris la parole sur les dossiers techniques, il a voulu intervenir en fin de réunion, pour justifier son engagement : « Après 25 ans de mandat à Ollioules, je pensais avoir terminé ma mission au service public, mais j’ai eu envie de me mettre au service de Ferdinand Bernhard pour ce projet. Je connais l’équipe depuis longtemps et le secteur aussi. J’ai donc toutes les raisons d’avoir posé ma candidature. »

Bilan et perspectives


Cette réunion était aussi l’occasion de présenter le livret de campagne à visée pédagogique de l’équipe. Celui-ci regroupe toutes les réalisations du département et les projets du groupe de l’UMP du canton d’Ollioules. Le même en résumé de 4 pages existera pour chaque commune. La grande réunion publique aura lieu à Sanary le 7 mars au théatre Galli.

Que faut-il retenir de la réunion de ce jour ?


Que la sécurité, l’éducation et le social sont bien les enjeux locaux de cette élection. Que les craintes viennent bien d’une peur de l’abstention et sans doute aussi de la montée d’un certain parti d’extrême droite (jamais cité mais bien en filigrane), de l’importance de la cohérence…
Dans tous les cas, se sont les 22 et le 29 mars que ça se passe !

PH, le 27 février 2015