Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Sanary : Polémique autour du Chantier Naval des Baux
Le 19. décembre 2009

Sanary Société Sanary : Polémique autour du Chantier Naval des Baux

La municipalité souhaite résilier une concession sur le quai Wilson accordée au Chantier Naval des Baux, l’opposition la soupçonne de vouloir la fermeture du chantier. Ferdinand Bernhard affirme que ce n’est pas son objectif.

Le Chantier Naval des Baux
existe depuis 1950


Le Chantier Naval des Baux existe depuis 1950 et emploie 30 personnes. Il travaille notamment avec la DCN et France Télécom. Eric Pécout en a repris la gestion voilà 3 ans, après y avoir fait ses débuts en 2000 dans la production. Il nous dit que ces dernières années, de nombreux efforts en matière d’écologie ont été entrepris (traitement des déchets, peinture sous cocon). L’entreprise est en phase de qualification ISO 9000. Actuellement le chantier naval subit une baisse d'activités en conséquence de la crise économique.

La mairie souhaite la
résiliation de la concession


Depuis 1974 le Chantier Naval bénéficie de l’exploitation de 3 appontements et de la cale de halage dans le cadre d'une concession allant jusqu’en 2018. Le problème réside aujourd’hui dans le fait que « c’est le flou artistique concernant la réglementation » nous dit Eric Pécout. Ce dernier nous explique que le chantier a cédé par amodiation les 3 pannes aux plaisanciers. La municipalité souhaite une résiliation de la concession, afin de réglementer tout cela. Sur ce point les deux parties partagent le même avis, mais Eric Pécout craint de perdre son chantier en cas de résiliation de la concession.

Au conseil municipal, le maire avait annoncé qu’en cas de résiliation, le Chantier bénéficierait d’une Autorisation d’Occupation Temporaire d’un an. Eric Pécout souhaite l’apaisement dans ce dossier : « je suis dans une situation difficile avec des conflits qui ne m’appartiennent pas, je voudrais connaître également les projets concernant le port, car nous n’avons aucune information sur le sujet, notamment sur le lieu où se trouvera la station d’avitaillement ».

L'opposition soupçonne la mairie
de vouloir fermer le chantier.


« Vous voulez la fermeture du chantier » demanda Olivier Thomas (UMP) lors du dernier conseil municipal. Ferdinand Bernhard a répondu que la ville avait toujours été au côté du chantier naval des Baux et réfute catégoriquement la thèse d’Olivier Thomas : « En aucun cas je ne souhaite la fermeture du chantier ». Il prit alors à témoin Eric Pécout, présent dans la salle, en évoquant leur dernière rencontre.

Eric Pécout se retrouve confronté à un dossier épineux. Bien que la mairie ait entamé une procédure judiciaire, il nous dit poursuivre les discussions avec Patrice Esquoy, et souhaite trouver une solution à cette situation.

Traste, le 19 décembre 2009

Autres photos: