Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Au sujet des sondages archéologiques près du commissariat
Le 13. mars 2013 à 21h36

Sanary Patrimoine Au sujet des sondages archéologiques près du commissariat

A chaque fois que la commune délivre un permis de construire, l'information remonte en préfecture et selon le zonage, des sondages archéologiques préventifs peuvent être entrepris, comme ce fut le cas près du commissariat.

Certainement les os d'un cheval. L'ensemble des photos ci-dessous sont de Bernard Laire.

Certainement les os d'un cheval. L'ensemble des photos ci-dessous sont de Bernard Laire.

Lors de l'assemblée générale du Musée Dumas, il a été question des sondages menés durant trois jours au niveau du parking du commissariat, voilà quelques mois, par l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) avec Patrick Raynaud. Le président Daniel Alster et le secrétaire Hervé Monjoin s'étaient rendus sur place, tandis que Bernard Laire a immortalisé cela avec de remarquables clichés. Daniel Alster nous disait avoir connu Patrick Raynaud lorsqu'il était aux manettes de l'Archéonaute pour des fouilles sur une épave. Ils ont discuté avec lui lors de ces sondages à Sanary, Patrick Raynaud leur signalant que "les renseignements historiques sur l’évolution de la ville depuis l’Antiquité sont peu nombreux et incomplets. Aussi toute opportunité est saisie".
Mais visiblement ce chantier n'aura pas permis de mettre à jour de grandes structures permettant d'envisager une fouille à proprement parler. Les os d'un équidé ont été retrouvés, et lors de l'assemblée générale du musée Dumas, Hervé Monjoin avança en rigolant qu'il s'agissait peut-être de l'Hydropithèque imaginé par Joan Fontcuberta, tandis que le maire stipula qu'il s'agissait certainement du Cheval de Jules César.

Pas de grande découverte finalement


Plus sérieusement, Henri Ribot (centre archéologique du Var, foyer Pierre Singal) avait été également sollicité lors de ce court sondage, ce dernier nous disait: "c'est une zone où il y a des vestiges à proximité comme la nécropole rue de la Prud'homie. Je n'ai pas eu encore la copie du compte rendu, mais d'après ce que je sais il n'y avait pas d'intérêt majeur pour aller plus loin. Les os ont été retrouvés dans le premier substrat, c'est forcément ancien, mais difficile d'établir la date exacte, ça peut-être le Moyen-Age, l'Antiquité". Et ce dernier de nous expliquer que selon le site où un permis de construire est délivré, le préfet de région et son service archéologique peuvent prescrire un diagnostic archéologique. Charge ensuite à l'INRAP ou autres services publics agréés d'évaluer le potentiel archéologique du terrain, une convention est signée au préalable avec l'INRAP et l'aménageur.
Pour l'îlot des Picotières par exemple, des sondages ont aussi été réalisés, sans qu'il y ait eu matière à mettre en oeuvre des fouilles archéologiques plus poussées. Par contre la zone qui sera prochainement le théâtre de fouilles archéologiques majeures se trouve du côté de La Chaberte, à la Garde, où les traces d'une villa gallo-romaine ont été mises en évidence.

D.D, le 13 mars 2013

Autres photos:

Patrick Raynaud. Daniel Alster, Patrick Raynaud et Hervé Monjoin.
Patrick Raynaud.