Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > La municipalité coupe l'eau aux gens du voyage
Le 25. juin 2013 à 23h08

Sanary Faits divers La municipalité coupe l'eau aux gens du voyage

Plusieurs opérations se sont déroulées mardi matin aux alentours du stade de la Guicharde et du site Péchiney, le maire a fait couper les points d'eau sur lesquels les gens du voyage étaient branchés.

Au niveau du site dit de Péchiney, coupure d'eau par les agents de la société des eaux de marseille, entourés du maire et de la police nationale.

Au niveau du site dit de Péchiney, coupure d'eau par les agents de la société des eaux de marseille, entourés du maire et de la police nationale.

Après avoir prévenu au préalable le préfet et le procureur, le maire Ferdinand Bernhard a mis en place une opération mardi matin. Lui même sur place avec les élus Roger Carpentier et Jean Brondi, il expliquait: "cette situation est intolérable et j'agis avec les seuls moyens dont je dispose, il est hors de question de discuter ou négocier". Tous les élus portaient l'écharpe tricolore, histoire de prendre leurs précautions en cas d'accrochage avec les gens du voyage, au courant de fait, de l'identité de leurs interlocuteurs.
C'est également en présence des agents de la police nationale, ainsi que de la police municipale avec Thierry Febbrari, du directeur des services techniques, que les agents de la société des eaux de Marseille ont procédé aux coupures d'eau, en mettant hors d'usage les bornes incendies et en empêchant les gens du voyage de s'alimenter en eau brute. Les pompiers avaient été prévenus également avante cette opération. Plusieurs coupures ont eu lieu au niveau de la salle Polyvalente, à proximité du collège de la Guicharde puis de la piscine et enfin chemin de Bacchus.
Les gens du voyage installés sur le stade de la Guicharde mettaient en avant qu'il y avait des enfants et des personnes âgées, ils se sont d'ailleurs rapidement rebranchés à des points d'eau après le départ du convoi. La même opération a été réitérée au site de Péchiney, certains représentants des gens du voyage semblaient très agacés, avançant qu'ils se rebrancheraient tout en menaçant de bloquer la ville.
Une situation des plus complexes, avec souvent des riverains en colère, et parfois des discussions débordant vite sur des terrains plus glissants. Le maire tenait à préciser: "je trouve ces situations insupportables, on voit comment cela se passe dans tout le département et je suis très dubitatif quant à cet afflux de caravanes en l'espace de si peu de temps sur notre commune, on se sent prisonnier et si on ne fait rien, on doit attendre passivement la décision du juge. Les riverains sont exaspérés, j'en ai rencontrés beaucoup, c'est une situation qu'on ne peut tolérer ni subir".
Ces actions se voulaient être davantage un message adressé aux gens du voyage: la municipalité n'accepte pas cet état de fait et n'entend pas laisser faire, tout en ayant conscience qu'ils trouveraient d'autres moyens de se rebrancher. Un jeu du chat et de la souris des deux parties, certains gens du voyage sur le site de Péchiney pensant même que les autorités étaient venues pour leur signifier l'avis du juge (qui n'était toujours pas connu en milieu d'après-midi).

Quelles solutions?


L'accueil des gens du voyage reste très compliqué dans le Var, destination prisée en été, mais dont les aires d'accueil ou de grand passage sont insuffisantes voire inexistantes selon les communes. Et lorsqu'elles existent, elles peuvent ne pas correspondre aux attentes des gens du voyage ou être dénoncées par les riverains, des situations plus que complexes. Pour Sanary, la constitution de l'aire d'accueil ne se fera que lorsque le Plan Local d'Urbanisme sera accepté (après plusieurs annulations suite à des décisions de justice), mais le "schéma départemental pour l’accueil et l’habitat des gens du voyage" dans le Var ne prévoit de toute manière qu'une trentaine de places, loin du nombre actuel de caravanes présentes sur la commune (autour de 140 ), cela montre bien que tous les problèmes ne seront pas résolus.

D.D, le 25 juin 2013

Autres photos:

Près du stade de la Guicharde, discussion entre le maire, J-P Moulard, J-Brondi et R.Carpentier. Au niveau du collège de la Guicharde.
Près du stade de la Guicharde, discussion entre le maire, J-P Moulard, J-Brondi et R.Carpentier.