Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Grave accident lors du feu d'artifice
Le 24. août 2012 à 18h39

Sanary Fait Divers Grave accident lors du feu d'artifice

Alors que le feu d'artifice battait son plein, un plaisancier a été très gravement touché au visage, percuté par une fusée. Les sapeurs-pompiers sont immédiatement intervenus. Retour sur une soirée mouvementée où le pire a quand même été évité.

Vendredi matin, des policiers étaient présents au niveau du phare pour leur enquête.

Vendredi matin, des policiers étaient présents au niveau du phare pour leur enquête.

Jeudi soir durant le feu d'artifice, un accident est survenu du côté de la panne 9 située à l'Est du phare (vers l'office de tourisme). Un bateau de plaisance a été percuté par une fusée lancée depuis le phare, et un homme a été gravement touché à la tête, tandis que sa femme souffrait de plusieurs brûlures. Les deux enfants présents n'avaient heureusement rien. Postés à côté, les sapeurs pompiers sont immédiatement intervenus pour apporter les premiers secours et éteindre les débuts de feu sur d'autres embarcations attenantes, d'autant plus que d'autres plaisanciers s'y trouvaient.
L'homme très gravement atteint a eu quelque peu de chance dans son malheur. Les premiers secours salvateurs lui ont été apportés par les sapeurs pompiers, et par chance un médecin et une infirmière urgentiste étaient aussi dans le coin, et à l'arrivée du VSAV, des perfusions lui ont été tout de suite administrées dans l'attente de la venue du SMUR. Devant l'ampleur de l'incident plusieurs véhicules d'assistance aux victimes (VSAV) sont venus de Six-Fours, Ollioules et Bandol, les enfants étaient très choqués et ont pu être pris en charge par une cellule psychologique.
Les interventions ont été très rapides et très efficaces, car dans ces cas là, les secondes comptent, et les pompiers ont pu maîtriser les départs d'incendie et porter secours aux victimes.
L'homme a été ensuite transporté à la Conception à Marseille, tandis que sa femme était admise à Sainte-Anne à Toulon. Le maire Ferdinand Bernhard était également sur les lieux. Ce dernier nous expliquait: "il y a eu un souci sur le plan de tir", apparemment le tir d'une charge aurait causé le déplacement des pas qui la suivaient, et au lieu de partir verticalement, certaines sont parties à l'horizontale: "c'est vraiment la faute à pas de chance. On a eu des nouvelles ce matin de la victime, cela semblait déjà plus rassurant qu'hier soir". Il semblerait que le pronostic vital de la victime ne soit plus engagé mais il reste encore dans le service réanimation.
Vendredi matin des policiers de la sûreté départementale était présents pour prolonger leur enquête au niveau du phare et interroger les protagonistes. Les batteries étaient toujours sur place. Car pour l'instant les causes exactes de l'accident n'ont pas été communiquées: on en est au stade de l'enquête pour déterminer la ou les responsabilités.

Retour sur les dispositifs de sécurité sur la commune


A chaque feu d'artifice sur la commune, il y a des zones délimitées, des arrêtés municipaux côté terre et l'interdiction de naviguer et de stationner sur le plan d'eau dans un rayon de 150 mètres du plan de tir. La capitainerie informe d'ailleurs dans ce sens les plaisanciers. Le lieutenant Antomarchi, chef du centre de secours de Sanary: "depuis que je suis en poste, en collaboration avec la municipalité, j'ai établi des points stratégiques pour poster les pompiers lors des feux d'artifice". Il y a ainsi un CCSF (camion citerne super feux de forêt) avec trois hommes au niveau du chantier naval des Baux, deux hommes sur le plan d'eau, et quatre pompiers avec un engin urbain pas loin de l'office de tourisme: "tout cela pour sécuriser des zones à risque en cas de retombées. A côté de cela nos véhicules de secours et d'assistance aux victimes sont positionnés de telle sorte qu'on puisse intervenir très rapidement". Concernant jeudi soir, il y avait une part de fatalisme dans les propos du lieutenant Antomarchi: "on ne s'attend pas vraiment à ce type d'événements, toutes les conditions météo étaient réunies pour que soit tiré le feu d'artifice. On se dit que ces personnes ont été là au mauvais moment, la faute à pas de chance. je crois que c'est la première fois que ça arrive ici. Par contre, je salue le travail des pompiers qui ont été très efficaces, car dans ces cas là, tout peut se produire très rapidement, ils étaient positionnés au bon endroit et ont agi avec sang-froid. Devant l'ampleur de cet accident, il y a eu plusieurs interventions de centres voisins, mais aussi du maire, tout le monde a contribué a éviter d'autres dégâts et à ce que la panique ne s'empare des gens qui avaient assisté à l'accident". Car les fusées auraient très bien pu se projeter sur la foule, dans un bar, ou provoquer l'embrasement de plusieurs embarcations.

D.D, le 24 août 2012

Plus d'infos:

Autres photos: