Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Home Folk : surprenant
Le 26. juin 2014 à 09h55

Sanary Exposition Home Folk : surprenant

Du 25 juin au 6 juillet, l’exposition « Home Folk » permet à 6 jeunes talents issus de l’Ecole des Beaux-Arts de Toulon, de s’exprimer. Non seulement, nous sommes loin des traditionnelles expositions de ce lieu, mais en plus, il y a de quoi être surpris.

Le moins que l’on puisse dire, lorsque l’on parcourt cette exposition la première fois, c’est cette impression de vide, de pas fini, et puis on commence à comprendre que l’imagination a des limites inexplorées.
Home Folk à l’espace Saint-Nazaire, c’est 6 jeunes diplômés de l’école des Beaux-Arts de Toulon, à qui on a laissé une porte ouverte pour faire découvrir leur monde merveilleux. C’est une large médiation sur les multiples de l’art où peinture, art du textile, dessin, sculpture, photographie et performances se mêlent, pour mieux se compléter.
Les jeunes artistes présents sont Asmaa Betit, Adrien Perez, Charlotte Mas, Jean-Christophe Marquez, Mathurin Louis, et Yassine Boussaadoun. Chacun a sa spécialité, mais ils se retrouvent ici, pour cette improbable rencontre.

Drôle de vernissage


Pour ce vernissage qui s’est déroulé mercredi soir, quelques élus étaient présents, à commencer par Pierre Chazal, qui s’est chargé du discours avec plaisir. Il est vrai que cela faisait longtemps ! Patricia Aubert était à ses côtés, avec Jean Brondi et sa femme, et Philippe Von Euw. Chez les artistes, seuls les 4 garçons (dans le vent), étaient présents. Mais avant cette inauguration officielle, Yassine Boussaadoun, qui se met en scène au premier étage en vidéo, a assuré une performance de plus de 8 minutes au son des ordres de la police. ‘Put your hands up !’ (Met tes mains en l’air), criait l’enregistrement sonore, alors que l’artiste soit se grandissait, pour exprimer les bienfaits de l’autorité sur l’éducation, soit se rabaissait pour montrer que l’autoritarisme peut mener au rabaissement de l’être humain. Ce fut fort, inventif, plein d’émotion et performant. Visiblement interpellé, Pierre Chazal a eu du mal à entamer son discours de présentation. Mais il l’a fait, suivi par Patricia Aubert.
Rarement, on avait vu autant de décontraction, que ce soit de la part des artistes ou des élus. Ce vernissage était vraiment original, comme l’est l’exposition.
A découvrir avec des yeux et un esprit nouveaux…

, le 26 juin 2014

Plus d'infos:

Autres photos:

Les 4 jeunes artistes sont à droite de Pierre Chazal et sa chemise tahitienne. Yassine Boussadoun en pleine performance
Les 4 jeunes artistes sont à droite de Pierre Chazal et sa chemise tahitienne.