Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Le Député Jean-Sébastien Vialatte visite une Start...
Le 16. septembre 2014 à 11h11

Sanary Economie Le Député Jean-Sébastien Vialatte visite une Start Up

Jean-Sébastien Vialatte a enfilé son costume de Député pour visiter le siège de l’entreprise ‘Sefaireaider.com’, une start-up innovante. Il s’est montré très intéressé.

Localement, Jean-Sébastien Vialatte est plus connu en tant que Maire de Six-Fours que par ses autres mandats. Il est pourtant aussi Député. C’est dans ce cadre-là, qu’il visite des entreprises du secteur souvent nouvelles ou innovantes: IFREMER à La Seyne le 15 avril 2013, BIOCENTRIC à Bandol le 3 mai 2013, au CNIM La Seyne le 23 mai 2013, mais aussi Lou Capian, Pêchés gourmands et au restaurant d’insertion Avath.

Vous avez dit innovant ?


Cette fois, le Député s’est déplacé à Sanary, ZI du Baou, siège social de la Start Up ‘Se faire aider.com’. Créée en 2012 par Pascal Queslin, l’entreprise a recruté 20 personnes dès son démarrage, dont plusieurs jeunes ingénieurs en informatique, issus de l‘ISEN à Toulon. « On peut très bien lancer une entreprise et recruter en province » affirme Pascal Queslin.
Se faire aider.com est un site Internet qui met en relation des professionnels et des particuliers, en partant du principe que nous avons à proximité de notre domicile tous ceux dont nous aurions besoin. « Les professionnels doivent être déclarés et signent une charte de bonne conduite. De plus nous vérifions leur adresse, leur numéro de téléphone » nous dit-il.
Pour un coût modeste (à partir de 9,90 €), les entreprises s’inscrivent et remplissent leur fiche de renseignement. Pour les particuliers, c’est gratuit et ils peuvent donner leur avis, comme cela se fait avec Trip Advisor pour les voyages. En dehors de ces vérifications et de cette notation des entrepreneurs, le site a d’autres atouts, comme la géolocalisation, les fiches techniques métiers, le paiement par Payname…et bientôt une grande nouveauté qui sera dévoilée au public le 22 septembre, pour accroître encore plus la localisation et la visibilité. Le site fonctionne sur la France entière et 300 métiers y sont référencés dans 15 univers différents.

Un député curieux


Lors de cet entretien, le Député-Maire, accompagné de sa suppléante Hélène Rigal, de son attachée parlementaire Fabiola Casagrande et de Patrick Pérez, conseiller municipal de Six-Fours, adjoint au CCAS, a posé de multiples questions. Visiblement intéressé, il cherchait aussi les failles pour mieux comprendre le fonctionnement et le rôle du site qui prône le travail déclaré au détriment du travail au noir. Ce qui a sans doute retenu son attention dans les démonstrations et réponses de Pascal Queslin, c’est sans doute la possibilité de payer avec Payname, un système qui permet aux particuliers-employeurs de se dégager entièrement de la partie administrative, tout en respectant ses obligations sociales. Après la démonstration en temps réel, face au site, il semblait plutôt convaincu.

Alors, révolution ou évolution ? Si on le compare aux Pages Jaunes, par exemple, sefaireaider.com apporte réellement un plus en terme de localisation et de visibilité. Son système de notation et d’avis est réellement intéressant, tout comme le mode de paiement Payname ou encore les fiches techniques. Ce n’est donc pas une révolution…pas encore, mais une évolution qui donne une visibilité supplémentaire aux petites entreprises locales. La révolution est peut-être d’avoir tenté le pari de l’implantation ici.
Et comme le dit bien Pascal Queslin : « Nous apportons une boite à outil aux pros ».

PH, le 16 septembre 2014

Autres photos: