Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Any Lingerie, la magicienne des sous-vêtements féminins
Article sponsorisé
Le 21. juillet 2015 à 20h00

Sanary Eco échos Any Lingerie, la magicienne des sous-vêtements féminins

Bonne nouvelle pour toutes les femmes et les jeunes filles, Any Lingerie est toujours là. Celle qui mieux que personne sait habiller le corps des femmes qui ont du mal à s’accepter a déménagé de La Seyne à Sanary. Nous l’avons trouvé !

Avec son œil affuté par les années d’expérience, Sandrine, gérante d’Any Lingerie est une technicienne hors-pair qui trouve la ou les solutions pour toutes les femmes de 17 à 77 ans et même plus. Les fortes poitrines où les formes trop généreuses, c’est son domaine. Pour le relooking extérieur, il y avait Christina Cordula, pour les sous-vêtements, il y a Sandrine. « Je sais prendre mon temps et valoriser au mieux les grandes tailles », dit-elle, ce qui ne l’empêche pas de s’occuper de toutes les femmes, puisqu’elle vend toutes les tailles du bonnet A au bonnet J.

Avant La Seyne, maintenant Sanary


Any Lingerie existe depuis 1959. La boutique originale était à La Seyne, en bas du Cours Louis Blanc. D’abord vendeuse, Sandrine avait ensuite racheté le magasin, il y a bien des années. Et puis, le 7 janvier dernier, elle a décidé de s’installer à Sanary au 37 Avenue Georges Clemenceau, à côté de la laverie automatique, dans un petit local qui ne paye pas de mine, mais qui est bien achalandé. L’Avenue Georges Clémenceau, c’est celle qui part du SPAR et qui va jusqu’à l’angle du Grand Hôtel des Bains.

Lingerie de jour, de nuit et maillots de bain


A force de trouver des solutions pour tous, Sandrine travaille avec 3 générations. Il y a les mamans, mais aussi les mamies et les jeune-filles. Elle ne fait que dans les grandes marques. En lingerie de nuit, ses marques privilégiées sont Empreinte, une marque française, Prima Donna, Simone Pérèle, Chantelle ou encore Triumph avec ses fameux Sloggy. En lingerie de nuit, ce sera Canat ou Gloria Baroni. Any Lingerie vends aussi des maillots de bains, Prima Donna et Freya.

Sandrine, que ses clientes ont parfois qualifiées de ‘magicienne’ sait surtout écouter et observer. Son créneau elle le définit ainsi : « Je suis dans la séduction, pas le sexy. Quand une cliente repart de chez moi, je fais le maximum pour qu’elle se sente bien et belle ».
Quand le conseil prend toute son ampleur…

PH, le 21 juillet 2015

Plus d'infos:

Autres photos: