Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > "Pour Six-Fours" entre dans la danse
Le 21. décembre 2019 à 17h57

Six Fours Municipales "Pour Six-Fours" entre dans la danse

Si le maire sortant ne s'est pas encore déclaré candidat à sa succession, les listes se multiplient pour les élections municipales. Après Didier Garcia, Alain Doublet, Anne-Marie Charlet, Erik Tamburi, la liste citoyenne Six-Fours 2020, la liste de rassemblement A gauche et "Unis pour Six-Fours" de Frédéric Boccaletti, voici que se lance dans la course des municipales "Pour Six-Fours", pour améliorer la vie au quotidien des personnes les plus fragiles de la commune.

Tête de liste, l'avocate Florence Vallansan, avec l'éditeur à la retraite Georges Gelly et le cadre commercial Olivier Cardinal.

Tête de liste, l'avocate Florence Vallansan, avec l'éditeur à la retraite Georges Gelly et le cadre commercial Olivier Cardinal.

Pourquoi une ennième liste à Six-Fours ? La réponse des co-listiers de "Pour Six-Fours" est la même que les autres candidats : « Parce que le Rassemblement national risque de gagner. » Seconde femme tête de liste, l'avocate Florence Vallansan est entourée de l'éditeur à la retraite Georges Gelly et du cadre commercial Olivier Cardinal. Pas d'égo dans cette candidature, disent-ils. Il s'agit d'une liste d'idées, qui n'hésitera pas à tendre la main aux autres s'il y a communauté de programme pour ne pas morceler le vote. Des pourparlers ont déjà en cours. « Pas avec Didier Garcia, car il n'y a pas de différence entre lui et le maire sortant », précisent-ils toutefois. Les trois co-listiers sont animateurs LREM, mais affirment être la minorité dans la liste.

Social : se rapprocher des usagers


« Il faut une politique sociale à Six-Fours », dit Florence Vallansan. Les loyers sont trop élevés pour les salaires et les retraites. " Plus de 3000 personnes ont plus de 80 ans à Six-Fours. Afin de rapprocher les services publics des administrés les plus fragiles, les handicapés et les personnes âgées, les candidats proposent un embryon de Maison des services mobile, un mini-bus, électrique bien sûr. En matière de justice, il n'existe actuellement qu'une permanence une fois par mois au CCAS, alors qu'il y en a tous les jours à La Seyne. En tant qu'avocate, la tête de liste souhaite élargir l'offre légale. Elle mentionne également une mutuelle municipale aux non salariés pour leur permettre de bénéficier des tarifs d'une mutuelle de groupe. Autre amélioration proposée, les conditions d'accueil pour les enfants pendant et hors période scolaires. "Dans certaines écoles, comme Eugène Montagne, il n'y a pas de préau. Jaumard offre un cadre magnifique, mes les enfants sont dans des Algecos et il n'y a pas assez d'animateurs. Comme à la cantine et à la garderie, si l'un d'eux absent, il n'est pas remplacé." Pour Six-Fours préconise des aménagements en faveur de porteurs de handicap : bandes rugueuses pour les personnes non-voyantes, trottoirs plus larges pour les fauteuils roulants, séances de cinéma pour les mal-entendants.

Environnement


Comme les autres listes en lice, Pour Six-Fours s'oppose au "bétonnage à tout va". Il s'agirait d'entreprendre des travaux d'aménagement et de surveiller les travaux en cours afin qu'ils ne mettent pas en danger la nappe phréatique et assèchent les puits. "Ils ont beaucoup moins d'eau que d'habitude. Nous avons eu de la chance lors des dernières inondations de ne pas avoir de catastrophe !" La tête de liste ajoute sa "touche féminine" en suggérant de végétaliser le mobilier urbain, comme les abris bus. "Cela ne demanderait pas un gros budget, mais permettrait de changer l'allure du centre ville. J'aimerais voir les Six-Fournais boire le café ou le pastis devant chez eux", dit-elle.

 Faire parler de Six-Fours : dynamiser la commune en aidant les entrepreneurs


Pour Six-Fours s'engage à mettre en valeur les espaces côtiers, les massifs forestiers et en particuliers les particularités patrimoniales de la commune. "Rapprocher le centre-ville des hameaux : les rendre plus fluides à pied, publier de la documentation pour les mettre en valeur aux yeux des Six-Fournais." Georges Gelly lancerait une manifestation sur l'image, la réalité virtuelle et augmentée en partenariat avec l'Université de Toulon et deux entreprises varoises à la pointe du secteur pouvant créer des applications pour la vie quotidienne. "Nous attirerions ainsi une population étudiante qui ne vient pas pour l'instant. Il s'agit de mettre en place des manifestations loin de celles  boom boom qui importunent les riverains, afin de ne plus opposer commerçants et riverains." Il serait ainsi opportun de promouvoir des porte-paroles de riverains tout en revitalisant les commerces. "Aider les entrepreneurs, favoriser les circuits courts et l'économie circulaire en proposant des baux éphémères dans les commerces fermés." Seraient favorisés les entreprises du recyclage ou de réparation de matériel. "Pour que Six-Fours soit une ville où l'on vient pour sa culture et sa beauté et pas seulement pour la plage et le soleil."

, le 21 décembre 2019