Liens Ignorer la navigationOuest Var > Actualité > Sanary > Tennis Club de la Valériane : un nouveau souffle
Le 23. mai 2010 à 12h00

Sanary Sport Tennis Club de la Valériane :
un nouveau souffle

Un vent nouveau souffle sur le tennis Club de la Valériane depuis trois ans déjà. Un jeune et dynamique professeur de tennis, Guillaume Joseph, a repris le flambeau avec succès. Les courts de tennis ne désemplissent pas.

Yoann Béa, professeur de tennis et Guillaume Joseph (à droite), professeur également et gérant du Club de Tennis de la Valériane

Yoann Béa, professeur de tennis et Guillaume Joseph (à droite), professeur également et gérant du Club de Tennis de la Valériane

Un vent nouveau souffle sur le tennis Club de la Valériane depuis trois ans. En effet, le jeune et dynamique Guillaume Joseph, professeur de tennis, a repris le flambeau avec succès. Les 4 terrains de tennis (dont 1 couvert) ne désemplissent pas pour un sport accusé parfois à tort de désaffection au profit de sports plus populaires.
Les courts de tennis de ce club privé connaissent un franc succès surtout auprès des plus jeunes. « Les terrains ne désemplissent pas, surtout les mercredis et samedis. Nous donnons des leçons non stop » confirment Guillaume et son jeune professeur de 23 ans, Yoann Béa. Et quelle cote auprès des jeunes! Les gamins les adorent. « Nous avons à ce jour 150 enfants pour 250 membres ».
Du coup, de nombreux stages sont également organisés pendant les vacances scolaires, y compris pendant les grandes vacances.
« C’est un peu la colo: les enfants restent avec nous toute la journée et ils s’amusent, ils ne font pas que du tennis; l’essentiel c’est de passer un bon moment. On les garde avec nous toute la journée. Ils font des jeux, des tournois, ils jouent aussi au ballon, à des jeux de piste, et c’est un vrai succès, J’essaye d’en faire un sport encore plus ludique. Il y a bien sûr les compétitions mais aussi le tennis loisir. Preuve cette partie de basket-tennis entre 15 enfants, totalement improvisée mais franchement amusante. Je suis fier de cette dynamique qu’on a pu recréer » confirme le jeune professeur.
Guillaume prouve que le tennis est un sport complet, qui se pratique de «poussin» à «vétéran». Pour lui, l’esprit de compétition, de respect des règles du jeu et de son partenaire font de ce sport une bonne école de la vie.
Ouvert 7 jours sur 7, avec Guillaume, c’est du « non-stop », pas trop pesant? « Non j’aime ce que je fais, le tennis est ma passion, je suis là tous les jours toute la journée. C’est dur mais je n’ai pas le choix ».
Guillaume regrette juste le fait qu’il n’y ait pas assez de joueurs qui viennent jouer en semaine. « J’ai des trous le matin, des courts vides en semaine mais les retraités n’ont pas encore leurs habitudes ici » Pourtant, La Valériane est l’un des rares clubs a posséder des terrains en terre battue, une surface particulièrement appréciée des plus anciens pour des amortis plus souples.
De plus, la Valériane a l’énorme avantage de posséder un terrain couvert, une chance quand il pleut…et il a souvent plu cette année.
« Nous sommes d’ailleurs victimes de notre succès pour le court couvert car tout le monde le veut.…même quand il fait beau ! » se réjouit Guillaume.
Le club organise aussi deux tournois dans l’année : un tournoi des jeunes en avril et un tournoi d’été fin août qui est ouvert à toutes les catégories. Alors tous à vos raquettes.

VL, le 23 mai 2010

Autres photos:

Le tennis-foot-basket-hand, un concept qui amuse aussi les nombreux jeunes joueurs de tennis Guillaume se charge aussi du Club House Une coin-boutique dédié à l'équipement de tennis, très pratrique et à des prix compétitifs De nombreux jeunes viennent s'entrainer sur les terrains en terre battue de La Valériane
Le tennis-foot-basket-hand, un concept qui amuse aussi les nombreux jeunes joueurs de tennis