Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > La Seyne sur Mer > Trois marchés pour la ville
Le 1. avril 2017 à 08h42

La Seyne Economie Trois marchés pour la ville

En harmonisant le règlement des marchés dans un projet de développement économique et commercial, la Ville répond également à la demande des usagers qui veulent du beau et des produits de qualité. Nouveauté : le marché de la place Saint-Jean, quartier Berthe, qui ouvre le 3 avril à 8h30.

Le marché du cours Louis Blanc, centre-ville

Le marché du cours Louis Blanc, centre-ville

Le printemps et ses changements... Les marchés de La Seyne n'y échappent pas. De la place Saint-Jean et ses 40 forains qui accueilleront le public dès le 3 avril, au cours Louis Blanc et ses nouveaux arrangements, en passant par les Sablettes et sa soixantaine de stands qui s'installe le 7 avril, tout est mis en œuvre pour satisfaire le chaland. Il fallait améliorer les conditions de travail des forains et des commerçants sédentaires, et surtout, commencer à les réglementer. Cyril Henri, responsable du service emplacements et chargé de projet du pôle de dynamisation commerciale, créé fin d'année 2016, s'y est attelé : «Depuis 2014, nous avons fait un gros travail pour réunir les onze règlements qui existent sur la commune et pour les harmoniser. Terrasses, étalages, commerces... sont régis par un règlement d'occupation du domaine public».

Travailler tous ensemble


«Les commerçants sont nos partenaires. Nous travaillons en synergie avec tous les services. Dans ce pôle qui régit l'économie locale, commerciale et touristique, nous avons mis en place des objectifs. Et nous sommes passés de 3 agents placiers à 7» poursuit Cyril Henri. Ainsi, un portail ''commerçants'' complète le dispositif et facilite leurs démarches. «On veut apporter quelque chose de plus au niveau de la ville et des commerçants. Pour ceux qui s'installent, les tarifs ont été votés par le conseil municipal, en délibération. Ainsi certains peuvent bénéficier de 50% de réduction selon les secteurs. Les marchés participent à la dynamique», complète Cécile Jourda, conseillère municipale déléguée au commerce et marchés forains. Et depuis des années que l'élue arpente les marchés de la ville avec son panier, elle sait de quoi elle parle.

Le marché de la place St Jean


«Nous créons un marché à Berthe, place St Jean, les lundis et mercredis. Nous souhaitions redonner vie à cette place», explique Cécile Jourda. Le lundi, le marché est alimentaire et forain, le mercredi, forain uniquement. Ouvert de 8h30 à 12h30, il va démarrer avec 40 forains. «Nous ne voulions pas un marché communautaire et les habitants non plus. Ce n'est donc pas le marché du quartier Berthe mais celui de la ville». Outre l'alimentaire, on y trouvera textile, chaussures, et à la demande des habitants, des vêtements pour enfants. «Il y aura également deux ou trois stands dédiés aux associations qui ont quelque chose à commercialiser mais avec un projet éducatif ou pédagogique qui accompagne la demande» exlique Karim Adnane, référent conseil de quartier citoyen nord. Et on peut encore candidater. Pour Cyril Henri, un marché le lundi est un plus : «Il n'y a pratiquement pas de marché alimentaire, ce jour-là, dans les communes».

Le vendredi matin aux Sablettes


Du côté du marché alimentaire et forain des Sablettes, là encore, une nouveauté : «Dès le 7 avril, et tous les vendredis, de 8h30 à 12h30, il s'étendra de la place Lalo à la place Henri Beuf, en passant par l'avenue Charles de Gaulle. Attention, le stationnement est interdit de 6h à 15h, les jours de marché. Il y aura une soixantaine de stands. Il faut une concurrence équitable, une diversité, de nouveaux étals à découvrir, du bon. Nous avons eu beaucoup de demandes. Alors que ce soit pour St Jean ou Les Sablettes, ce que nous voulons, c'est de la qualité», précise Cécile Jourda. Ce que confirme Cyril Henri, «la charte est la même. On doit être vigilant sur la qualité des produits, qu'ils soit locaux ou exotiques. Les commerçants du centre-ville veulent aussi venir aux Sablettes, pour nous c'est ok, s'ils démultiplient leur ban». Le dispositif est complété avec le marché nocturne et le carré des artistes, réinstallés sur les allées Danielle Mitterrand, du jeudi au dimanche soir, de 18h30 à 23h30, pour qu'au retour des plages, tout le monde puisse en profiter. Deux agents placiers seront sur place dès 18h30, ainsi que la Police municipale. Mise en route le jeudi 29 juin.

Des changements sur le Cours Louis Blanc


«Avec notre projet de développement économique et commercial, il fallait un règlement équilibré ». Cyril Henri en est convaincu : «Le marché est le cœur battant d'une ville, la locomotive du centre-ville, en complément de l'offre alimentaire, et c'est pour cette raison que les gens viennent». Pour lui, pas question de faire n'importe quoi : «Les commerçants non sédentaires doivent respecter les normes. Les usagers veulent du beau, de la qualité. On veut diversifier les commerces. Il n'y avait pas de bornes électriques, or c'est indispensable. Nous en avons mis en place, cela favorise aussi l'arrivée de nouveaux commerçants qui doivent se plier aux normes d'hygiène et de sécurité. En 2015, on a remis de l'ordre sur le domaine public». Bonne nouvelle, le financement attendu du Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (FISAC) a été obtenu et une partie va bénéficier au marché. Pour Cécile Jourda, «nous allons pouvoir envisager la normalisation des bancs et des étals, et les forains pourront améliorer leur banc. Il faut créer une uniformité avec des parasols et mettre en place une charte visuelle. Une cinquantaine de bancs pourra être financée».

Trois marchés, une unité seynoise


Cécile Jourda et Cyril Henri sont formels : «Les Sablettes, St Jean et le Cours Louis Blanc sont bien en complément de l'activité des sédentaires et non pas en concurrence. Le marché est la plus grande surface de proximité à prix intéressants. Nous voulons des forains de qualité. Cours Louis Blanc, ils viendront 4 jours au lieu de 6, pour relancer une dynamique mise en place depuis janvier. Mercredi 26 avril, on inaugurera officiellement le marché de la Place St Jean, et vendredi 28 avril, celui des Sablettes». Et comme dit Roland Bonnefoi, référent du conseil de quartier nord : «Tout cela ne peut que marcher !». Sans jeu de mot.

Chantal Campana, le 01 avril 2017

Photos prises par Sylvette Pierron, mairie de La Seyne-sur-Mer

Autres photos:

Marché forain et alimentaire, le vendredi matin, aux Sablettes. Les Sablettes, marché nocturne et carré des artistes Marché forain des Sablettes