Liens Ignorer la navigationOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Séparation de Six-Fours et La Seyne. C’est la faute...
Le 4. décembre 2012 à 17h42

Six Fours Histoire Séparation de Six-Fours et La Seyne. C’est la faute à Mazarin!

La Séparation de la Seyne et de Six-Fours en 1657 était-elle inéluctable? L'écrivain Henri Ribot a évoqué au cours d’un exposé, le pourquoi de cet évènement.

Mazarin, l'homme par qui la séparation est venue

Mazarin, l'homme par qui la séparation est venue

Lors d’une conférence salle Daudet, devant un public très intéressé, Henri Ribot, de l'académie du Var et du Centre Archéologique du Var, a expliqué les tenants et les aboutissants de cet évènement qui changea en peu de temps, mais définitivement, l'avenir des 2 villes.

Un peu d’histoire


Il nous apprend, entre autres, que ce sont les Romains qui ont inventé le cadastre et les impôts fonciers. A la fin du premier millénaire, le territoire de l’est varois a commencé à se morceler pour des causes politiques, familiales et religieuses. Après les seigneurs, c’est l’église qui s’est partagée ‘le gâteau’, à une lointaine époque où Saint Mandrier était encore une île et une montagne. En 1156, Six-Fours s’était séparée de Toulon et était devenue terre d’église. Les cultures s’étaient développées pour nourrir l’abbaye, alors que paradoxalement les chapelles de Pépiole et de St Mandrier appartenaient à Toulon.
Au 17ème siècle, St Mandrier devient une presqu’ile pour une question de protection militaire. Les six-fournais sont qualifiés de bons commerçants et La Seyne est un grand port qui attire du monde, car c’est un port franc depuis les guerres du 14ème siècle. Personne alors dans les deux parties du territoire Six-Fours/La Seyne, ne songe à séparer les 2 communes…même pas Louis XIV qui vient de décider que Toulon serait le port de guerre et La Seyne, le port de commerce !

Mazarin 1er ministre et homme d’affaire


Mazarin est alors 1er ministre du roi Soleil. Il dirige 17 abbayes qui lui rapportent énormément d’argent. C’est le premier homme fort de France. Il décide alors d’investir dans la marine marchande et il lui faut un port de commerce…qui dépendrait de son abbaye de Marseille, ce qui n’est pas le cas de Six-Fours. S’il veut se développer, le port de La Seyne doit se séparer de Six-Fours. Il persuade alors Louis XIV de la nécessité de cette scission, dont la raison officielle est la mésentente des six-fournais et des seynois. La séparation est effective en 1657, La Seyne et son port tombent alors sous la coupe de Toulon, tandis que Six-Fours demeure terre agricole.
Pour la petite histoire, Mazarin a perdu toute sa flotte, alors que près de 4 siècles plus tard, les communautés de communes comme TPM réunifient tous les territoires concernés.

L’histoire est un éternel recommencement, souvent dicté par l’argent…

HP, le 04 décembre 2012

Plus d'infos:

Autres photos:

Henri Ribot dans un exposé lumineux et interressant Le territoire de Toulon avant les séparations A l'heure du morcellement La lettre de Louis XIV dictant la séparation. Illustrations par Henri Ribot
Henri Ribot dans un exposé lumineux et interressant