Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Le Brusc > Des commerçants en colère au Brusc
Le 5. mai 2017 à 13h50

Le Brusc Eco échos Des commerçants en colère au Brusc

Le plan de sécurité mis en place par la préfecture pendant les manifestations et les jours de marché engendre des problèmes pour les commerçants locaux.

Cécile la fleuriste et Camille du Snack commerçants de la rue des pêcheurs

Cécile la fleuriste et Camille du Snack commerçants de la rue des pêcheurs

En effet, ceux-ci avaient déjà signalé à la mairie que ce genre de prévention n’était pas compatible avec leur travail. Les jours de marché et lors des manifestations comme les foires ou brocantes entre autre, la circulation est fermée par des blocs de béton. Aussi, pour les commerçants voulant accéder à leur lieu de travail cela devient un vrai parcours du combattant, comme pour les livraisons.
La rue la plus sinistrée étant celle des pêcheurs.

Les commerçants alertent les autorités


Les deux détaillants, fleuriste et primeur, le snack et le club de plongée sont alors entièrement isolés, d’où leur colère. « Il nous faut arriver avant 7h, voir encore plus tôt pour accéder à nos magasins, moi, j’arrive du marché aux fleurs de Hyères qui se tient tous les jeudis, pour avoir des fleurs fraîches, et lorsque je reviens, il est neuf heures. Tout est déjà fermé, la seule solution pour décharger, c’est de prendre le sens interdit à nos risques. Le jour du 1er Mai, toute la circulation était interdite et évidemment, plus de badauds, personnes ne pouvait accéder à mon magasin en ce jour d’importance de vente, toute ma marchandise allait me rester sur les bras. Heureusement alerté par une personne et devant ma détresse, Mr Mas Saint Guiral, contacté, autorisa l’ouverture partielle de la voie une heure plus tard, je tiens donc à le remercier. je lui en avait déjà parlé auparavant, mais apparemment, il ne pouvait rien pour nous, cela étant une mesure préfectorale. On nous empêche de travailler ! » déclara Cécile, la fleuriste, exaspérée par cette situation qui empire avec ces mesures de protection. Nadine du club de plongée partage, elle aussi cette revendication. « Moi, j’ai préparé un courrier de doléances pour Mr le Maire que je porte à Mme Quin responsable mairie du quartier du Brusc. Le jour des manifestations en plus que je ne peux pas accéder à mon magasin, je ne peux pas non plus monter sur mon bateau avec mes clients, les stands placés devant empêchent l'accés. Le matériel est très lourd et encombrant aussi il nous faut de la place. J’ai rencontré pour cela le capitaine du port et la police municipale et maintenant, j’écris à Mr le Maire qui j’espère nous entendra "

Demande rapide de solutions


Tous, tiennent à dire qu’il faut revoir le sens de la circulation ou comme Babette qui tient une boutique sur le port « donner des macarons à placer sur les véhicules des commerçants concernés et aux résidents pour avoir l’autorisation de circuler en sens interdit ces jours-là » Même Stanislas le boulanger a eu des problèmes, car ses livraisons se font à 9h tous les jours.

Mesures de sécurités préfectorales


Mme Quin qui était ce jour-là sur le marché pour le point info mairie et à qui nous avons posé la question, se dit ennuyée par ces mesures de sécurité mises en place par la préfecture mais indispensables. « Je tiens une permanence de quartier du lundi au vendredi de 9h30 à 12h à l’agence postale de la mairie annexe et je reçois toutes les personnes qui ont des doléances que je fais remonter en mairie. Aussi, j’invite ces commerçants à venir en discuter avec moi et voir les solutions que l’on pourra mettre en place dans la mesure des possibilités. » Mr Rayer, directeur de cabinet du maire de Six Fours, joint par téléphone a expliqué que ces mesures sont prises par la Préfecture, et que les emplacements de fermetures de voies sont déterminés en commun avec la police et la municipalité aux endroits stratégiques pour la protection de la population, « on ne veut pas vivre une tragédie comme à Nice, et si ces mesures ne sont pas prises, la préfecture annule les manifestations et les rassemblement de personnes. » Il invite les commerçants à contacter Mr Mas Saint Guiral délégué à la sécurité et à la police municipale. Les commerçants espèrent être entendus, car la situation devient difficile à supporter et ils sont las de ces conditions de travail.

Monique Amann, le 05 mai 2017

Plus d'infos:

Autres photos:

Problème pour les livraisons Point info communal sur le marché Problème pour les résidents pour accéder à leur domicile les commerces déserts toute la matinée, un vrai manque a gagner
Problème pour les livraisons