Météo Ouest Var
Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Des subventions aux associations, à l'IFAPE, avec des...
Votre supermarché Carrefour Market à Six Fours les Plages, avenue de la Mer.
Le 21. juin 2012 à 21h00

Six Fours Conseil municipal (1) Des subventions aux associations, à l'IFAPE, avec des débats, comme sur le rugby

Nous reviendrons plus en détail vendredi sur ce conseil municipal marathon qui a débuté par l'installation de Didier Pille à la place de Pierre Bardes. Quelques subventions aux associations ont provoqué des débats.

Le conseil municipal s'est déroulé jeudi après-midi.

Le conseil municipal s'est déroulé jeudi après-midi.

80 délibérations ont été votées et nous y reviendrons vendredi soir.
Le conseil municipal a débuté par une minute de silence en hommage à Pierre Bardes. Puis Didier Pille (PS), qui le remplace, a fait une déclaration, remerciant d'abord le maire car ses "dernières volontés ont été respectées" et brossant un portrait élogieux du conseiller municipal disparu. Puis vint l'heure des piques: "je m'inscris dans la continuité des actions de notre collègue Pierre Bardes. A ce titre il avait écrit une tribune dans le dernier Six-Fours magazine que vous avez censuré sans aucune raison... Cet article vous gênait-il, et pourquoi? La plume de Pierre Bardes était-elle si acerbe?". Le maire se justifia, disant d'abord que sa tribune "n'avait aucun rapport avec la commune. Il ne parlait que de l'échangeur autoroutier et de la maternité". Des objections des conseillers municipaux PS et d'Erik Tamburi se firent entendre, avant que le député-maire ne dise plus tard que cette tribune figurerait dans le prochain magazine municipal actuellement chez l'imprimeur.

Débat autour du rugby et de l'amicale des rapatriés


Lors des subventions aux associations (voir ci-dessous) deux débats surgirent, d'abord concernant le RC Six-Fournais (le président assistait au débat). Didier Pille faisant remarquer au maire que le RC Bruscain n'avait droit à aucune subvention et surtout à aucun terrain d'entraînement, le maire répondit: "il faut être clair! Il ne peut pas y avoir plusieurs clubs, les terrains et créneaux ne sont pas extensibles. Mais si le conseil régional finance à hauteur de 35% un nouveau stade, je m'engage à ce que le RC Bruscain en profite". Erik Tamburi d'ajouter: "on a l'impression que vous voulez en finir avec les clubs historiques de la ville". Le maire refit l'historique du rugby sur la commune, puis souligna que, dans les autres disciplines, les clubs avaient fusionné, qu'il ne s'agissait ici que de "querelles de chapelles". Puis il visa implicitement d'autres présidents de club de rugby: "Il y en a marre des intérêts particuliers de quelques présidents, d'X ou Y, d'untel et d'unetelle qui privatisent leur club. C'est simplement des problèmes d'intérêt, d'égo".
André Mercheyer et Yves Draveton applaudirent le maire pour ces paroles, tandis que les oreilles de certains absents de l'enceinte ont dû siffler.
Puis l'autre association qui provoqua un débat fut l'amicale des rapatriés qui a obtenu une subvention exceptionnelle de 5.000 euros, en lien avec ses dernières manifestations du cinquantenaire du cessez-le-feu en Algérie. C'est Philippe Comani (PS) qui fera plusieurs objections: "c'est une association tout à fait honorable. Or la commune, qui a une politique attentive sur les subventions, a offert plusieurs facilités à cette association en mettant à sa disposition le centre Guillemard, la salle Scarantino, la salle Malraux". Il en déduira que cette aide n'était pas dénuée d'arrière-pensée électorale tout en reprochant à sa présidente, également conseillère municipale, d'avoir pris dans des rassemblements de son association "une prise de position politique en faveur du président Nicolas Sarkozy". Le maire rétorquera: "quand c'est un syndicat qui appelle à voter pour un président comme la CGT, cela ne vous pose pas de problème, c'est assez incroyable". Erik Tamburi ajoutera en s'adressant au maire: "vous mettez certaines associations dans des positions délicates au niveau juridique".

L'IFAPE revient sur le tapis


Ce n'est pas une nouveauté et ceux qui suivent les conseils municipaux connaissent bien les sujets brûlants, entre la régie des eaux, le festival du Gaou... et l'IFAPE, le maire ironisant: "cela fait dix ans que vous nous en parlez". Et on sentait aussi un air d'après élections legislatives, le maire s'agaçant d'entendre Erik Tamburi employer les mots "honneteté". Il eut une pique envers Arthur Paecht:" vous trouvez normal qu'il émarge à 1.200 euros par mois à TPM alors qu'il n'y siège jamais, qu'on ne le voit jamais?"; Du tac au tac, Erik Tamburi: "c'est comme vous à l'assemblée nationale! Et lui siège dans une commission santé pour trouver une solution autour de ce désert médical dont vous êtes responsable".
Mais le sujet du jour portait sur la signature d'une convention d'objectif entre la commune et "l'association initiative formation appui pédagogique emploi". Erik Tamburi prit la parole: "c'est une association qui remplit un rôle intéressant, mais sous votre présidence le directeur a confondu argent public et argent privé", tout en l'interrogeant sur "sa surdité, son aveuglement". Le maire fit lecture d'une lettre de l'avocat du directeur parlant des incessantes calomnies à son encontre alors que le jugement n'avait pas été rendu et qu'il avait demandé un non-lieu. Erik Tamburi poursuivit: "l'instruction est close et vous verrez comme, pour toutes les autres affaires, que j'avais raison. On connaîtra bientôt le jugement". Le maire: "cette affaire ne me concerne pas, je ne saurais être tenu responsable des agissements de certains salariés de l'IFAPE si cela s'avérait, j'attends le jugement, or je ne l'ai pas".

Subventions aux associations


*Versement d'une subvention à l'association de prévention et d'aide à l'insertion pour l'année 2012 de 72.595 euros
Association locale
Amicale des généalogistes (700), Toulon Var sport adapté (500), Conseil départemental d'accès au droit (1.000), Un fauteuil à la mer (1.500), MIAJ (310), Tennis de table (1.000), Badminton (1.000), Rugby club six-fours (45.000), Souvenir français (1.000), Pitchello (2.000), Autisme PACA (2.500), Arche du Mont Salva (1.500)
Subventions exceptionnelles
*Atelier bleu du Cap de l'aigle (2000) organisatrice de la campagne Eco gestes Méditerranée
*Amicale des rapatriés (5.000): dans le cadre des animations proposées du 8 au 12 mai dernier
*Empreintes des lutins (2.500): l'association propose des ateliers d'arts plastiques et intervient notamment auprès des élèves du collège Reynier durant la pause méridienne.

D.D, le 21 juin 2012

Autres photos:

Didier Pille, nouveau conseiller municipal.Erik Tamburi.
Didier Pille, nouveau conseiller municipal.

La Boutique du Poêle à Bois. Venez découvrir une gamme de poêles à bois ou granules de bois élégants et à la pointe de la technologie.