Météo Ouest Var
Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Ils seront trois dimanche prochain
Votre magasin Edouard Leclerc de la Seyne sur Mer.
Le 11. juin 2012

Législatives (1er tour) Ils seront trois dimanche prochain

Jean-Sébastien Vialatte, qui remettait son titre en jeu pour la deuxième fois, connait désormais ses challengers, le candidat de la majorité présidentielle Ladislas Polski et Frédéric Boccaletti, candidat du Front National, qui se qualifie de justesse.

L'éventail s'est beaucoup retréci hier soir

L'éventail s'est beaucoup retréci hier soir

Les dés ont roulé longuement ce dimanche soir dans la septième circonscription car il a fallu attendre jusqu'au bout de la soirée pour savoir que Frédéric Boccaletti était finalement qualifié pour le second tour, dépassant de 358 voix le seuil fatidique des 12,5% d'inscrits.
Ce scrutin, comme partout en France, a une fois de plus souri aux trois grands adversaires: dans la circonscription, la moité des voix se partage entre le candidat du Front National (23,24%) et celui de la majorité présidentielle (27,27%), un gros tiers (34,37%) va au député sortant UMP et les onze autres candidats se partagent inégalement les miettes, Arthur Paecht (sans étiquette) et Christine Sampéré (Front de gauche) étant les seuls à obtenir un score correct avec respectivement 2696 et 2537 suffrages. De ce fait, le réservoir pour le second tour est bien tari et les trois postulants vont devoir redoubler d'énergie pour convaincre les abstentionnistes, qui étaient plus de 55.000 cette fois-ci, à venir donner leur avis et faire éventuellement bouger les lignes.

Les réactions des candidats à chaud


Jean-Sébastien Vialatte (UMP): Je suis d'abord surpris par le faible, le très faible score des candidats qui ne sont pas qualifiés. Cela prouve que ce scrutin a été très politique et que nous allons donc devoir bien expliquer les enjeux de ce second tour.
Ladislas Polski (PS): c'est déjà une très grande joie car on fait un score considérablement plus haut que ce qui était attendu. Visiblement Jean-Sébastien Vialatte diminue de près de 18% par rapport à son score de 2007, alors que nous, on double le score de notre ancien candidat et on gagne 8% par rapport au dernier vote pour François Hollande sur la circonscription lors des présidentielles. On voit que la dynamique est
encore plus forte que celle que nous avions ressentie sur le terrain. Au delà même de la gauche de nombreux citoyens ont montré qu'ils avaient besoin de renouvellement pour cette 7ème circonscription, de changement et de devenir enfin acteurs. De même notre score à la Seyne est un camouflet pour ceux qui pensaient que la gauche était
fragilisée. La présence de Marc Vuillemot a été très importante dans ce très bon score. Je représente une candidature de l'ensemble des républicains de progrès. Cette semaine on poursuivra notre campagne de proximité, et je pense qu'on a toutes les chances de notre côté pour
l'emporter au second tour dans cette triangulaire".
Frédéric Boccaletti (FN): "Je suis déjà satisfait que les compatriotes n'aient pas cédé aux pressions de sondages parisiens. J'en appelle déjà aux candidats des autres partis et des électeurs à faire le bon choix et ne pas se tromper, pour faire tomber l'UMPS. Je suis satisfait de
ma campagne où j'ai choisi de privilégier le porte à porte, on va continuer dans cette voie là, en allant à la rencontre des administrés".
Christine Sampéré (Front de gauche): "on est forcément déçu de notre score, on regrette surtout l'abstention qui a été très forte, mais
c'est à l'image du national. Pour le second tour,il s'agit de faire battre le député sortant UMP et le candidat du Front National. On sera ainsi derrière Ladislas Polski".
Erik Tamburi, suppléant d'Arthur Paecht : "Arthur Paecht, a été frappé par la campagne anti-vieux menée par Jean-Sébastien Vialatte. Cela montre aussi que, sans étiquette, c'est très difficile, point de salut.
L'enjeu du second tour portera sur la thématique de la santé publique, et M. Vialatte devra rendre des comptes avec son complice de l'agence régionale de santé qui ont fait de ce territoire un désert médical. Il faudra que les autres candidats évoquent ce sujet pour ce second tour".

L'équipe de Six-Fours.net, le 11 juin 2012

Autres photos:

Première centaine au 1er bureau de Six-FoursLa permanence de l'UMP à Six-Fours : une rucheLe député sortant vient aux nouvelles dans sa permanence transformée en P.C.A six-Fours, l'abstention (40%) n'était pas catastrophique
Première centaine au 1er bureau de Six-Fours

La Boutique du Poêle à Bois. Venez découvrir une gamme de poêles à bois ou granules de bois élégants et à la pointe de la technologie.