Météo Ouest Var
Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Le Brusc > Présentation des aménagements et bye bye la grue
Votre supermarché Carrefour Market à Six Fours les Plages, avenue de la Mer.
Le 21. février 2012 à 16h07

Le Brusc Port du Brusc Présentation des aménagements et bye bye la grue

Lundi soir Ports Toulon Provence ainsi que le maire et son équipe municipale ont fait un point des travaux réalisés et à venir, tout cela dans la bonne humeur, loin de la réunion d'octobre 2010.

Jean-Sébastien Vialatte et Emilie Vergnes-Blanquer lors de la réunion publique.

Jean-Sébastien Vialatte et Emilie Vergnes-Blanquer lors de la réunion publique.

A croire que le sujet intéresse moins de monde: la salle du Centre Martin Zédé était à moitié vide lundi soir. Et les temps ont visiblement changé, car tout le monde semblait satisfait et heureux des travaux entrepris par Ports Toulon Provence. Ainsi les pêcheurs n'ont plus rien à dire sur le dédoublement de la panne qu'ils avaient vivement critiqué à l'époque, et leur représentant Daniel Hildebrandt a même confirmé cette bonne entente: "on a rencontré à plusieurs reprises les représentants de Ports Toulon Provence, on va enlever nos filets mais pour les placer dans des bacs. On fera une demande de subvention en ce sens, et on est satisfait d'avoir obtenu l'espace pour vendre notre poisson en début d'année prochaine".
Pareil pour la grue: alors que certains y tenaient, ce fut le silence radio lundi soir. Cela a commencé par une intervention d'Emilie Vergnes-Blanquer (responsable des travaux et grandes opérations pour PTP) parlant de "patrimoine historique", soulignant les études en cours pour évaluer le coût d'un éventuel démontage ou de sécurisation. Et un adhérent de l'ADILPB d'ironiser, "ce bloc de ferraille, un patrimoine?". Rires dans la salle, et des exhortations "qu'on l'enlève cette grue!". Satisfaction et soulagement visible des représentants de Ports Toulon Provence et des élus, le maire évoquant le coût pour la mettre en sécurité (45.000 euros): "la salle est favorable à l'unanimité au démontage de la grue, c'est noté". Adjugé et bye bye donc la grue, beaucoup d'agitations durant des années pour sa sauvegarde, et au final ceux qui criaient le plus ont perdu visiblement leur voix ou se sont rangés, allez savoir...
Du côté des plaisanciers, Jacques Savelli (CLUPIPP), qu'on a connu plus bavard, prit avec parcimonie la parole, relevant l'aspect positif de ces travaux qui embelliront le port, mais s'inquiétant un peu des cotisations futures ou regrettant la pose d'un tapis sur la cale de mise en l'eau qui devra être changé souvent. Il lui fut répondu que "la priorité était donnée à la sécurité, que le coût de ces tapis n'était pas prohibitif et qu'il était difficile aujourd'hui de donner avec précision les augmentations tarifaires envisagées".
On peut expliquer aussi la sérénité et l'aspect très consensuel de cette réunion par le fait qu'elle s'est déroulée après de nombreuses assemblées générales où les plaisanciers avaient eu tout loisir pour poser leurs questions.
Il n'y a donc eu finalement que très peu de questions "fâcheuses", l'une d'un plaisancier reprochant à la capitainerie que les abords du port n'étaient jamais nettoyés, réfutation immédiate de Kamel Chihaï. L'autre de Vincent Georges (du club de plongée et de l'ADILPB) évoquant l'ensablement de la lagune et la mort des posidonies: "cela ne viendrait-il pas de ces plages qu'on rengraisse chaque année"? Le maire de dire qu'il y avait déjà plus de pierres que de sable et Alain Clément de préciser qu'une étude était prévue pour en connaître les causes qui ne sont actuellement pas déterminées. Dernière inquiétude pour Paul Leconte, de l'Aviron club concernant le projet de passerelle: "il faudrait se soucier dès maintenant de la hauteur pour être sûr qu'on puisse bien passer dessous".
Dans cette présentation générale il a souvent été question du budget et du besoin d'équilibre en maintenant et en créant des postes passagers, source de revenus conséquents, tout en débloquant la liste d'attente. Il va y avoir la nouvelle panne, et d'autres créations d'emplacements: "en deux ans, 100 nouveaux postes ont été créés" dira le maître de port. A noter aussi que les bars-restaurants bénéficiant de terrasses sur le port devraient aussi voir leur redevance augmentée.

Les chiffres des travaux 2009-2011 et les réalisations à venir


En 2009, le total des travaux s'élevait à 33.500 euros (HT), en 2010 à 824.500 euros (HT) et en 2011 à 529.000 euros. Pour l'année 2011, les travaux financés ont été le dragage, l'entretien des mouillages, la station d'avitaillement ou l'aire de carénage provisoire. L'année 2011 aura été marquée par l'installation de la capitainerie dans le nouveau bâtiment multi-service dont la superficie totale est de 370 m2. Actuellement un appel à projet est en cours pour le local au rez-de-chaussée de 54 m2. La société Ricard devrait aussi intégrer les lieux dans les prochaines semaines. Le site dispose d'une accessibilité pour les handicapés avec un ascenseur.
Il a aussi été question de l'aire de carénage provisoire avec la clôture d'une zone de 305 m2: "7 bateaux peuvent y être accueillis simultanément". A été mis en place un décanteur lamellaire séparateur à hydrocarbures ou en bord à quai d'un caniveau de récupération des lixiviats. Il reste un point propre à mettre en place par le délégataire.
Il a été question de la démarche Ports Propres avec la réalisation d'un diagnostic complémentaire et la possibilité à terme d'obtenir des subventions. Il y aura une gestion des déchets avec deux points propres et un point d'apport volontaire.

Calendrier prévisionnel 2012-2018


Concernant le dédoublement de la panne, les travaux devraient être terminés fin mars.
Fin 2012-début 2013 se déroulera le réaménagement du terre-plein de la Prud'homie avec la pose d'un revêtement sablé comme au Gaou. La mise en service de la station d'avitaillement devrait se faire dans les prochains mois.
Entre 2012-2013 est prévu la mise en oeuvre d'un brise-clapots qui avait été repoussé à la suite d'une étude montrant des problèmes de dimensionnement et d'efficacité. Entre 2012-2014 seront mis en place des pannes flottantes et passerelles. Outre le dragage entre 2013 et 2014, en 2014-2015 il y aura un renforcement du brise-lames.
Suivront la réhabilitation du quai de l'ancienne aire de carénage à l'embarcadère(2015-2016), le réaménagement de l'embarcadère des Embiez (2016-2017), la réhabilitation des quais de l'embarcadère à la base nautique (2017-2018). L'ensemble des travaux entre 2012 et 2018 s'élèvera à plus de 10.612.000 euros (HT) et, pour la seule année 2012, le budget primitif est de 1.856.000 euros (HT).

D.D, le 21 février 2012

Autres photos:

Il n'y avait pas la grande foule.
Il n'y avait pas la grande foule.

Jarpico à Sanary, Poufs, Fauteuils, Sofas, Coussins microbille. Tout pour votre confort.